UMOA : Des évolutions contrastées notées sur les taux débiteurs au cours du deuxième trimestre de 2018

Le Rapport sur la Politique Monétaire dans l’UMOA de Septembre 2018 s’est prononcé sur les conditions de banque.

Le document renseigne que le taux débiteur moyen, hors taxes et charges, est ressorti à 6,71% au deuxième trimestre 2018, soit en quasi-stabilité par rapport au trimestre précédent (-1 point de base). A la même période de l’année passée, poursuit la même source, cet indicateur s’élevait à 6,89%.
Cet instrument de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) exhibe l’analyse suivant l’objet du crédit qui indique que les taux débiteurs ont connu des évolutions contrastées au cours du deuxième trimestre de l’année 2018.
Selon lui, ils sont en baisse pour les concours accordés dans le cadre des activités liées à l’exportation (-100,0 points de base) et pour la trésorerie (-13,0 points de base), mais ressortent en hausse pour les crédits à l’équipement (+16,0 points de base) et de consommation (+14,0 points de base).
Par pays, fait remarquer la note, des baisses significatives des coûts des crédits bancaires ont été enregistrées au Niger (-34,0 points de base) et au Togo (-14,0 points de base).
Par contre, poursuit la même source, un renchérissement du crédit a été relevé au Bénin (+41,0 points de base) et en Guinée-Bissau (+139,0 points de base)
Pour sa part, indique le rapport, le taux créditeur moyen est ressorti en hausse d’un trimestre à l’autre, s’établissant à 5,38% contre 5,29% enregistré au trimestre précédent.
La BCEAO de rappeler que l’indice des conditions monétaires est un indicateur synthétique permettant d’apprécier les effets conjugués des politiques de taux d’intérêt et de change sur la demande globale.
A l’en croire, il est calculé comme une moyenne pondérée du taux de change effectif réel et du taux d’intérêt réel et son évolution est mesurée par rapport au niveau de l’indice correspondant à la période de base (moyenne sur la période 2000-2010).
Adou Faye

 

Source: lejecom

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *