TRANSPORT ROUTIER: La ministre Madina Sissoko augmente les tarifs

La ministre des Transports et des Infrastructures routières, à travers un communiqué, informe l’opinion publique nationale et internationale que suite  aux travaux du cadre de concertation qui regroupe les représentants de l’administration et des organisations socio-professionnelles du secteur des transport routiers, qu’il a été procédé à un réajustement des tarifs de transport routier urbain, interurbain et internationale.

 

L’augmentation des prix du carburant due à la guerre entre l’Ukraine et la Russie laisse des contraintes dans tous les domaines. C’est pourquoi, le gouvernement malien reste engagé avec toute une stratégie pendant cette situation, surtout le secteur  des transports.

Pour preuve, la ministre Mme Dembélé Madina Sissoko note dans un communiqué que faisant suite aux travaux du cadre de concertation qui regroupe les représentants de l’administration et des organisations socio-professionnelles du secteur des transports routiers un réajustement des tarifs de transport routier urbain, interurbain et internationale.

Elle a ajouté que le réajustement des tarifs qui prend en compte les récentes augmentations des prix du carburant dans notre pays, se traduit par une majoration du prix de transport urbain des passagers de 25 FCFA dans le district de Bamako et de 50 FCFA au niveau périurbain; le maintien de 60% de trajet du prix actuel de transport interurbain des voyageurs et la variation de 16 à 20% du tarif de voyage sur les 40% restants; une augmentation de 9% sur le prix de transport international des voyageurs sur 11 destinations et le maintien du prix actuel sur 23 destinations; une augmentation de 2% sur le transport des marchandises uniquement sur les routes non revêtues.

Toujours selon le même communiqué, le nouvel index des prix des transports est disponible auprès des organisations socio-professionnelles, transporteurs, compagnies de transport et  délégations régionales du Conseil malien des transporteurs  routiers. La ministre des Transports et des Infrastructures assure la population que cette augmentation des tarifs résulte de l’analyse des coûts d’exploitation des véhicules de transport public et constitue à cet égard un juste compromis entre les nombreuses  charges que subissent les transporteurs et le pouvoir d’achat des Maliens.

La ministre Sissoko invite par conséquent tous les transporteurs routiers à se conformer à ces nouveaux tarifs afin d’amoindrir les souffrances de nos concitoyens en ces moments particulièrement difficiles pour notre pays avant de clôturer en appelant à l’esprit de compréhension et au sens civique des usagers de transport routier et de tous les citoyens.

En dehors de cela, les stations et les petits points de vente du carburant souffrent énormément de la même situation. Entre vendeurs et clients, des discussions se font au quotidien. Dans certaines régions, cercles et communes du Mali, le prix du carburant a pris l’ascenseur. Les populations locales déplorent énormément. Et, c’est la même situation entre les chauffeurs de transport en commun et les usagers. En tout cas, chacun doit avoir l’esprit de patriotisme pendant cette situation pour l’intérêt général.

Lassana SOW

Source : LE COMBAT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.