SONATAM : Inauguration d’une usine de fabrique de cigarettes Dunhill

Financée à plus de 10 milliards de FCFA,  par la Société nationale des tabacs et allumettes du Mali (SONATAM), la nouvelle usine de marque Dunhill est garantie par le Groupe impérial Tobacco des usines British American

Désormais opérationnelle au Mali, l’usine de fabrique de la cigarette Dunhill a été inaugurée ce mardi 25 janvier 2022. C’était à la faveur d’une cérémonie officielle placée sous la haute présidence du Président de la transition, représenté par le Directeur de cabinet du Premier ministre, Issiaka Singaré. Il était assisté par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Mahmoud Ould Mohamed, le président du Conseil d’administration (PCA) de la SONATAM, Abdoulaye Yaya Seck et le représentant de British American Tobacco, Rodrique Ntso.

Logée dans la cour de la SONATAM, la construction de cette usine, fait suite à l’accord pour la fabrication de la marque Dunhill international au Mali. Cet accord a été signé le 7 septembre 2017 à Paris entre la SONATAM et British American Tobacco (BAT). Il a permis de transférer au Mali la fabrication de ladite marque qui est la plus vendue à ce jour sur le marché malien. Bien qu’elle a été auparavant elle était importée des usines de British American Tobacco en Afrique du Sud.

Pour le PCA de la SONATAM Abdoulaye Yaya Seck, l’inauguration de cette usine est la consécration des efforts fournis par la société, sous l’impulsion de l’État malien en tant qu’actionnaire majoritaire, conformément au plan de redynamisation et de réorganisation du secteur du tabac.  Aussi, avec cette inauguration, le Mali se dote d’un outil industriel le plus moderne de la sous-région, avec une capacité de production annuelle dépassant les 3,5 milliards de cigarettes.

Selon M. Seck la fabrication locale de la marque Dunhill international contribuera à pérenniser l’activité de la SONATAM. Du coup, les recettes fiscales seront augmentées et le tissu industriel local se développera également. Ce qui positionnera la société comme le fleuron de l’industrie malienne en tant que plateforme de fabrication et d’exportation des produits du tabac pour l’ensemble de la sous-région.

Le représentant de British American Tobacco, quant à lui, a axé son intervention sur  ses liens avec les partenaires. «  Tout au long de notre histoire, notre relation avec les partenaires commerciaux a toujours été d’une importance capitale, comme cela s’est démontré  avec la SONATAM ou SODIBAF au Mali » a révélé Rodrique Ntso. Avant d’ajouter que British American Tobacco est une entreprise ayant un riche héritage et croyant en un avenir promoteur.

Pour le ministre de l’Industrie et du Commerce, cette nouvelle usine créera 70 nouveaux emplois directs et plusieurs indirects sur le  marché de l’emploi. Ce qui permettra du coup de baisser le chômage.

« Mon département mettra tout en œuvre pour assurer à la SONATAM l’accompagnement nécessaire, notamment dans les domaines de la qualité, de la propriété industrielle, de la lutte contre la fraude et la concurrence déloyale et de la promotion commerciale » a promis le ministre Mahmoud Ould Mohamed.

Diakalia M Dembélé

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.