Ressource minière : l’or du Mali désormais raffiné au Mali

Une nouvelle raffinerie pour la transformation de la moitié de l’or du Mali afin de réduire la dépendance de notre secteur minier de l’extérieur. La direction nationale de géologie et des mines a signé une convention avec la société de raffinage d’or malienne. De ce fait, considérant l’avantage qu’offre ce partenariat, le directeur Cheick Fanta Mady Keita a procédé ce vendredi à la signature de convention avec M. Ismaïl Siby, le directeur général de la société Marena Gold Mali.

Dans le cadre de la contribution au développement économique et social du pays, l’or du Mali qui était auparavant raffiné à l’extérieur sera désormais traité par les Maliens. La société Marena Gold va raffiner désormais l’or brut du Mali. En effet, le secrétaire général du ministère des Mines, de l’Enneige, et de l’Eau, M. Soussourou Dembélé, a présidé la cérémonie de la signature de ce partenariat en présence de plusieurs invités, vendredi dernier. En outre, ce partenariat entre la direction nationale de la géologie et des mines de la société malienne Marena Gold Mali vise non seulement à la réduction de l’exportation de l’or du Mali, mais aussi à créer des emplois pour les jeunes.  Plus de 700 emplois directs et 2000 emplois indirects qui seront créées au profit des jeunes en chômage. Il permet également à contribuer à la transformation de l’or du Mali par le Mali, ensuite le passage d’une exploitation artisanal à une exploitation minière industrielle ou semi-industrielle. De surcroit, ce partenariat vise également à accompagner le développement économique et social à travers la capitalisation de la production aurifère artisanale par le poinçonnement de l’or au Mali. « La signature de cette convention de partenariat matérialise la volonté de l’Etat quant à la valorisation du contenu local qui est l’une des innovations majeures du code minier de 1019 », a affirmé le directeur national de géologie et des mines. Ce code minier de 2019, entré en vigueur en 2020, avait pour objet de la valorisation du contenu local et la réduction de l’exportation de l’or du Mali. C’est ainsi que l’entrée en vigueur du code minier a abouti à la signature de la convention du partenariat pour deux ans, entre le directeur national de la géologie et des mines (Dngm) et la société Marena Gold Mali (MGM). « Notre code minier est très clair là-dessus : les raffinages d’or doivent en priorité se faire au Mali », a rappelé le Secrétaire général du ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau. Cependant, pour M. Soussourou Dembélé, « il faudrait que le Mali dispose en conséquence d’une unité à la hauteur de la tâche ».

Garibou TOGO, Stagiaire

Source: LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.