Représentation de la douane malienne en Guinée: Le DG Amadou Konaté revigore la coopération entre les deux pays !

Dans la dynamique de sécuriser les recettes douanières et fluidifier la chaîne logistique au profit du Trésor public, le Directeur général, Amadou Konaté, ouvre une représentation de la douane malienne en Guinée Conakry. C’était le 12 août 2022 dans le périmètre du Port autonome du pays de Sékou Touré.

Pour générer et sécuriser les recettes douanières afin de renflouer les caisses du trésor public malien, l’inspecteur général, Amadou Konaté et ses hommes mettent le paquet. De ce fait, la date du 12 août sera écrite en lettres d’or dans les annales des douanes malienne et guinéenne. Et pour cause, les deux pays regardent dans la même direction afin de booster les économies respectives. C’est dans cette logique qu’une représentation douanière du Mali a ouvert ses portes en Guinée.

Elle est non seulement un symbole de rapprochement mais aussi un instrument technique pour l’administration des douanes pour sécuriser les recettes au profit du trésor public et fluidifier la chaine logistique. Dans le cadre du renforcement des liens de coopération économique entre le Mali et la Guinée, les autorités des deux pays ont décidé de faire du corridor Conakry-Bamako le principal point de desserte. Pour faire de cette initiative une réalité, le Directeur général des douanes maliennes, Amadou Konaté et ses collaborateurs retroussent les manches.

Cette représentation malienne au Port autonome de Conakry est désormais opérationnelle avec l’installation du représentant officiel par le directeur général Konaté. Dans l’enceinte des Entrepôts maliens en Guinée, au Port autonome de Conakry, cette nouvelle dimension dans la coopération a été célébrée.

Le patron des gabelous n’a pas caché sa fierté de voir concrétiser une instruction forte des plus hautes autorités des deux pays.  Le DG Konaté a fait savoir que l’implantation d’une représentation des douanes maliennes en Guinée est une des recommandations fortes de la Grande commission mixte de coopération entre la République du Mali et celle de la Guinée, tenue à Bamako les 27 et 28 avril 2017.

De son point de vue, les deux administrations douanières, conformément à la volonté affichée des plus hautes autorités maliennes, ont été instruites de travailler ensemble pour faire de Conakry, le Port naturel du Mali, le corridor le plus rentable. “Nous disposons heureusement de tous les instruments de coopération pour traduire dans les faits cette volonté clairement affichée de nos autorités pour le bonheur de nos populations”, a-t-il rassuré.

La délégation a visité les portiques, les scanners, le Parc automobile et les centres d’interprétation des images scanographiques. Il s’agit d’une immersion dans le système de gestion des marchandises à destination du Mali. Du grand navire aux scanners, entrepôts et aires de stationnement en passant par les salles d’imagerie, le directeur général Konaté a tout visité en compagnie de la forte délégation. A tous les niveaux, les opératifs du Port ont rassuré de la fiabilité des mesures de sécurité prises pour rendre compétitif le Port de Conakry qui est en cours d’extension à 100% de sa capacité actuelle.

La délégation a aussi visité les installations dédiées au coton, aux camions maliens et un bâtiment en cours de construction pour loger les chauffeurs dans les meilleures conditions.  Outre, il faut noter la visite faite au parking de véhicules d’une grande capacité. Selon les responsables du Port, il est exclusivement réservé au Mali.

A noter que pour l’importance de l’inauguration de la représentation douanière du Mali en Guinée, cinq ministres du gouvernement malien  étaient de la délégation qui a accompagné le chef des gabelous, Amadou Konaté.

Bazoumana KANE

Source: Le Sursaut

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.