Promotion de l’inclusion financière : Un vecteur de lutte efficace contre la pauvreté au sein de l’espace UEMOA

Dans le but de lutter contre la pauvreté dans la zone de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), d’améliorer l’accès, l’utilisation et la qualité des services financiers offerts aux populations ; les autorités de la zone ont érigé au rang de leurs priorités la promotion de l’inclusion financière des populations des Etats. C’est dans cette optique que la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a entrepris des travaux visant l’élaboration d’un document cadre de politique et de stratégie régionale d’inclusion financière dont le document-cadre a été présenté le jeudi 29 Septembre 2016 dans les locaux de la BCEAO de Bamako sous la houlette de Youssouf Bréhima Coulibaly, le conseiller du Directeur national de la BCEAO et devant un parterre d’acteurs incontournables du secteur.

ibrahim boubacar keita ibk president malien sommet forum uemoa conference chef etat afrique

L’élargissement de l’accès des populations aux services financiers constitue une préoccupation majeure pour les autorités de l’UEMOA par ce qu’il représente répresente un vecteur important de développement socio-économique et de réduction de la pauvreté  c’est par cette note d’espoir que  Youssouf Bréhima Coulibaly le conseiller du Directeur National de la BCEAO a entamé ses propos, avant d’ajouter que c’est dans cette optique que la BCEAO à l’instar d’autres Banque Centrale des pays émergent et en développement a entrepris des travaux visant l’élaboration d’une stratégie d’inclusion financière à l’échelle de l’UEMOA. « Cette initiative découle de la nécessité de mettre en synergie l’ensemble des actions menées par la BCEAO et les Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) pour la promotion de l’inclusion financière dans la zone », précise Youssouf Bréhima Coulibaly. Il a fait savoir que le document-cadre est une feuille de route qui vise à ouvrir la voie à une vision partagée de l’inclusion financière dans l’UEMOA et à arrêter les priorités pour la promotion et l’accès des populations aux services financiers au cours des cinq (5) prochains années. Le conseiller du Directeur national de la BCEAO a noté que le document-cadre met aussi l’accent sur les stratégies à adopter pour améliorer l’accès, l’utilisation et la  qualité des services financiers offerts aux populations de l’UEMOA ciblées, notamment celles vivant dans les zones rurales et les personnes à faible éducation financière les femmes, les jeunes et les PME/PMI. Il a affirmé que le document a été élaboré en concertation avec l’ensemble des acteurs de l’Union concernés par cette problématique, les séances successives de validation organisées au niveau national à Bamako et sous régional à Dakar en atteste, ajoute-t-il. «  La présente séance de déploiement constitue la dernière étape de l’implémentation de la stratégie  régionale d’inclusion financière et le dispositif de suivi-évaluation de la mise en œuvre de cette stratégie prévoit la mise en place d’un comité national de suivi dans chaque pays membre de l’union et d’un comité régional de pilotage ». Quant à Adama Camara, le président de l’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés, il s’est réjoui de la nouvelle initiative de l’UEMOA qui, selon lui, sera un véritable moteur pour la relance économique dans les pays membres.

Moussa Samba Diallo

Source :Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *