Promotion de la filière gomme arabique auprès de la diaspora malienne : Le coordinateur du cadre intégré Mohamed Sidibé séduit les Maliens de la France

Du 26 février au 07 mars dernier se sont tenues à Paris en France, des rencontres entre le Coordinateur du Cadre Intégré Mohamed Sidibé et la diaspora malienne de France. L’objectif était de proposer aux ressortissants Maliens originaires des zones concernées par le projet de s’investir pour le développement de la filière gomme arabique dont le développement permettra de créer des emplois et des revenus substantiels pour eux.

gomme arabique malienne

L’objectif de cette mission  était de proposer aux ressortissants maliens vivant en France et originaires des zones concernées par le projet de saisir cette opportunité pour s’investir dans la filière gomme arabique. Toute chose qui leur permettrait de gagner leur pain sur place et constituera pour eux, une alternative face aux risques de l’immigration.

Selon le coordinateur du cadre intégré, Mohamed Sidibé, la gomme arabique pousse dans les zones déshéritées du Sahel d’où est originaire la majeure  partie des émigrés de notre pays en Europe. Pour lui, le Mali dispose d’un important peuplement naturel qui sera renforcé par la plantation de 10.000 hectares à l’initiative du projet cadre intégré. A l’en croire, la gomme arabique est une source de revenus quasi certaine car le marché mondial de la gomme arabique se caractérise par une offre loin de satisfaire la demande. Et ce encore pour plusieurs décennies, selon des études.

« La couverture de l’offre par la demande de gomme arabique est de l’ordre de 60% actuellement. Ce qui laisse une bonne  part de marché à prendre », a-t-il indiqué. Avant de poursuivre que l’objectif du Ministère du Commerce et de l’Industrie est d’accroitre l’offre de la gomme arabique du Mali sur le marché international à un prix rémunérateur satisfaisant pour tous les acteurs de la filière.

Pour ce qui est de sa mission en France, Mohamed Sidibé dira qu’il s’agissait de sensibiliser  et d’informer  les Maliens de la France sur le Projet de Développement des Capacités Productives et Commerciales de la Gomme Arabique au Mali au niveau des six  résidences d’émigrés.

« Un accent particulier a été mis sur l’impact économique de la filière gomme arabique dont les femmes pourraient bénéficier pour ainsi contribuer à leur autonomisation », a expliqué Mohamed Sidibé. Qui s’est réjoui que la mission a noté l’adhésion totale de la diaspora malienne à ce projet qui  permettra de créer des emplois, des sources de revenus pour les populations des zones concernées et avec pour effet de freiner les flux migratoires vers l’occident.

Selon lui, depuis le démarrage  du projet, le prix de la gomme arabique commence à refléter sa valeur réelle. A ce jour dit-il, le prix de cession de la gomme arabique dure 1ère  catégorie se situe entre 1.300 et 1.500 FCFA le kilogramme à Kayes contre une moyenne de 600 FCFA  il y a deux à trois ans.

Aoua Traoré

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *