Promotion à la Direction générale des impôts (DGI) : L’Inspecteur des impôts Hamadou Fall Dianka aux commandes de la DGE pour booster les recettes fiscales

Promu à la tête de la Direction des Grandes Entreprises (DGE) des impôts, Hamadou Fall Dianka a pris officiellement fonction, vendredi dernier,  après la passation de service avec son prédécesseur, Aly Dao, démissionnaire depuis fin décembre dernier. Le nouveau Directeur des Grandes Entreprises est détenteur d’un Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) en fiscalité de l’Ecole Nationale des Finances Publiques de France et compte près de 20 ans d’expérience au niveau de l’administration fiscale. Sa mission principale : booster les recettes fiscales au niveau de ce service stratégique  de la Direction Générale des Impôts (DGI), principale pourvoyeuse de l’Etat en recettes avec un objectif cette année de plus de 987 milliards de FCFA.

 

A la suite la démission du précédent Directeur  Aly Dao, c’est par arrêté n°192 du 11 février dernier que le ministre de l’Economie et des Finances a porté son choix sur  l’Inspecteur des Impôts, Hamadou Fall Dianka, pour donner un nouveau souffle à la Direction des grandes entreprises (DGE) des impôts. Cette structure est capitale dans la stratégie de mobilisation des recettes fiscales de la Direction Générale des Impôts (DGI), elle-même plus grande pourvoyeuse des recettes intérieures au trésor public, devant la Douane et les Domaines. Pour cette année 2021, la DGI doit mobiliser près de 1000 milliards de FCFA.

L’Inspecteur des Impôts Hamadou Fall Dianka est loin d’être un inconnu au niveau du service des impôts  même qu’à celui de la DGE où il a déjà eu à servir.

Le nouveau patron de la DGE est donc en terrain connu. Présent aux Impôts depuis près de 20 ans, il a marqué de son empreinte les différentes fonctions qu’il a assumées. Précédemment Chargé du contentieux à la Sous-direction Législation Fiscale et contentieux de la DGI, il avait été auparavant Directeur des impôts du District, Chef de Centre des Impôts de la Commune IV, de San, de Koutiala mais aussi Inspecteur vérificateur de la DGE, entre 2012 et 2015.

Les performances qu’il a réalisées lors de son passage à la tête du centre de Koutiala lui ont valu de recevoir une lettre de félicitation du Directeur général des impôts de l’époque, Dionké Diarra, actuellement ministre des Affaires foncières, de l’urbanisme et de l’habitat.

Il a renoué avec les mêmes performances au centre des impôts de la commune IV où  il a toujours dépassé l’objectif de recettes assigné à cette structure. Par exemple, en 2018, il a mobilisé plus de 18, 5 milliards de FCFA sur un objectif de 17, 8 milliards de FCFA. Cette année là, le Centre IV fut le seul centre des impôts à atteindre l’objectif annuel. Chose qui lui a valu d’être promu, en mars 2019, Directeur des Impôts du District (DID). A ce niveau, sa rigueur dans le management, sa volonté de réorganisation stratégique se sont heurtées à des pratiques peu orthodoxes instaurées par certains cadres travaillant plus pour eux-mêmes que pour l’Etat.  Nonobstant, les sept mois passés à la tête de la DID lui ont permis d’instaurer une réorganisation dont la finalité était d’inscrire cette structure intermédiaire sur la liste des structures ténors de recettes des impôts.

Désormais Directeur des Grandes Entreprises, M. Dianka, bourreau de travail, est attendu avec son staff pour ” gérer, asseoir, encaisser, recouvrer tous les impôts, droits et taxes intérieurs dus par les entreprises dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur ou égal à un milliard de FCFA et toutes les entreprises, quel que soit leur chiffre d’affaires, dont l’activité principale est liée à un secteur stratégique pour l’économie nationale“. En tout cas, au vu de son parcours professionnel, ce natif de Léré, région de Tombouctou, dispose des atouts pour contribuer à renflouer les caisses de l’Etat.

Il faut souligner qu’en plus de son DESS en fiscalité, obtenu en France en 2012, M. Dianka est détenteur d’un Diplôme d’Etudes Approfondies en Droit public de la FSJE et d’une Maitrise en Administration publique de l’ENA du Mali.                      

Y. CAMARA

Source : L’Independant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.