Projet pilote sur l’Agricole écologique et biologique au Mali (AEB) : déjà des résultats encourageants

L’IPR/IFRA a organisé le 31 décembre dernier, une journée de visite de terrain des parcelles d’expérimentation initiées dans le cadre de la mise en œuvre du projet pilote sur la vulgarisation de l’Agriculture écologique et biologique (AEB) en Afrique.

Institut Polytechnique rural formation recherche applique ipr ifra katibougou universite faculte ecole

Cette visite de terrain qui a concerné plusieurs parcelles de maraichage dans la région de Koulikoro a regroupé outre les hommes de médias, le représentant du gouverneur de la région de Koulikoro, les représentants de l’Association des organisations paysannes (AOPP), de la Direction nationale de l’agriculture et tous les acteurs du Programme agriculture écologique et biologique (AEB).

La visite a débuté par une brève présentation du programme AEB. Recommandée par les chefs d’Etat africains, le programme AEB vise un objectif global : assurer la sécurité alimentaire et une alimentation saine aux populations africaines. Pour atteindre cet objectif, des projets pilotes ont été initiés dans 8 États africains dont le Mali. La coordination du projet pilote du Mali est confiée à l’Association des organisations paysannes (AOPP) et le volet communication et sensibilisation et vulgarisation confié à l’IPR/IFRA de Katibougou dans la région de Koulikoro.

Selon Dr. Amadou Coulibaly, point focal de l’AEB à l’IPR/IFRA, c’est une nécessité aujourd’hui d’aller vers l’Agriculture écologique et biologique à cause de ses multiples avantages. Il présente l’Agriculture écologique et biologique comme un système agricole  basée sur la diversification et la rotation, le tout sans produits chimiques. C’est  le système agricole le mieux indiqué, dit-il, pour assurer la sécurité alimentaire, la santé des populations et préserver l’environnement.

Depuis deux ans, l’IPR et les autres acteurs de l’agriculture au Mali œuvrent pour l’ancrage du système AEB au Mali. La mise en œuvre du programme s’effectue à travers des champs d’expérimentation exploités par l’IPR, mais aussi à travers la sensibilisation et des appuis techniques à certains maraîchers de la région de Koulikoro.

La visite a concerné la parcelle de démonstration agro-écologique du muret de Souleymane Coulibaly à Kayo, les parcelles de légumes Bio Benkadi des femmes de Kolèbougou, les parcelles agro-écologiques du laboratoire de biologie des arthropodes et de lutte intégrée de Katibougou ainsi les parcelles écologiques des plantes médicinales. S’y ajoutent les parcelles du Centre innovation verte de Katibougou.

Cette  visite de terrain organisée par l’IPR, sur ses différentes parcelles agro-ecobiologiques, le 31 décembre dernier, a permis aux hommes de médias et aux responsables du programme de constater de visu des résultats tangibles.

La visite de terrain a été bouclée par un point de presse au cours duquel le représentant de la Direction nationale de l’agriculture, Amadou Cheick Traoré, a affirmé que l’AEB cadre parfaitement avec la vision de sa structure, celle d’assurer la sécurité alimentaire sur l’ensemble du territoire national. Il a invité les acteurs de l’agriculture à faire en sorte qu’au terme du projet, les résultats soient visibles.

Le représentant du gouverneur de Koulikoro, d’affirmer que l’introduction du système AEB dans l’agriculture malienne permettra de nourrir sainement les populations. Il souhaite à cet effet, une appropriation générale et une diversification du système AEB au Mali afin d’améliorer le rendement agricole.

Rappelons que le coût du projet pilote AEB du Mali est estimé à environ, 571 000 euros pour une durée de 4 ans.

A.Berthé

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *