Programme de filets Sociaux ‘’Jigiseme Jiri’’ : 4, 900 milliards pour le second semestre 2014

La deuxième session du Comité National de pilotage du Programme de Filets Sociaux ‘’Jigiseme Jiri’’ a eu lieu, le 13 août 2014 à l’hôtel Salam. C’est un budget prévisionnel de d’environ 4, 900 milliards que le Projet devrait mobiliser au cours du second semestre 2014.

 planification budgetaire sante finance oscs parlementaie brainstorming atelier conference francophonie

La rencontre a réuni la présidente du Comité National du Projet, Mme Sidibé Zamilatou Cissé, son coordinateur, Mahmoud Sako et de nombreux participants.

Au cours de cette session, les participants auront à examiner deux importants documents du Programme. Il s’agi du rapport d’exécution du 1er semestre 2014 et du Plan d’Action actualisé du 2ème semestre 2014.

En effet, l’instabilité socioéconomique du Mali ces trois dernières années a profondément affecté la population malienne, en réduisant le bien-être général de la majeure partie de la population. La détérioration des conditions de vie a accru la demande en programme de filets sociaux. Ainsi, le Gouvernement du Mali, pour protéger la population face aux chocs futurs, a pris des mesures  importantes en vue de l’édification d’un système de filets sociaux.

Selon la présidente du Comité National de Pilotage, Mme Sidibé Zamilatou Cissé, c’est à la demande du Gouvernement du Mali, que le programme de filets sociaux Jigiseme Jiri a été financé par la Banque mondiale sous forme de don, pour répondre aux nombreuses crises qui ont frappé notre pays.

« Le Gouvernement du Mali accorde un intérêt particulier à ce programme qui est la première opération de transfert monétaire d’envergure nationale ciblant les ménages les plus pauvres et souffrant d’insécurité alimentaire au Mali », a-t-elle souligné.

Du 1er janvier au 30 juin 2014, le Programme a démarré les transferts monétaires en faveur des bénéficiaires des 3 communes pilotes du programme, à savoir la commune III du District de Bamako ; la commune de Boura à Yorosso et la commune de Kébila à Kolondiéba. Ainsi, au cours du semestre, environ 5000 ménages ont bénéficiés de 2 transferts monétaires chacun.

Par ailleurs, sur une prévention budgétaire semestrielle de 944 248 410 F CFA, le montant  total décaissé et justifié au cour du 1er semestre 2014 est estimé à 667 562 35 F FCFA, soit un taux d’exécution budgétaire de 70,70%.

« Le Plan d’action actualisé du 2ème semestre est un extrait du Programme de travail et du budget annuel 2014 BTPA 2014. Il donne une indication sur le calendrier et le coût de leur mise en œuvre, ainsi que les résultats attendus », a expliqué Mme Sidibé.

Signalons que pendant ce second semestre, le Programme va entamer sa phase d’extension avec le lancement du Programme à Ségou, Mopti et Gao. La période sera surtout marquée par le paiement à grande échelle des transferts monétaires à plus de 33.000 ménages supplémentaires dans toutes  les régions de Sikasso, Koulikoro et Kayes par le Programme.

Adama DAO

SOURCE: Le 26 Mars  du   19 août 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.