Processus budgétaire 2020 : une politique prudente au menu des échanges

Le lancement des travaux du processus budgétaire 2020 a eu lieu ce lundi 25 février 2019 à l’hôtel de l’Amitié de Bamako. La conférence était présidée par le ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé. Il avait à ses côtés l’ambassadeur d’Allemagne au Mali, Dietrich Becker.

Selon le ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou Cissé, le contexte macroéconomique lors de l’élaboration du budget 2020 est caractérisé par l’affermissement de l’activité économique mondiale et une baisse des cours des produits pétroliers.

Dans l’espace l’Uémoa, les perspectives en 2020 restent favorables avec un taux de croissance estimée à 6,8 %, a ajouté le MEF. Pour le chef de l’Hôtel des finances, les performances macroéconomiques récentes se poursuivent avec un taux de croissance de 4,7 % en 2018, grâce, dira-t-il, à la performance du secteur primaire et l’inflation en 2018 estimée à 1,7 %.

“En 2020, les perspectives macroéconomiques du Mali incitent à une politique budgétaire prudente consécutive à un léger repli du taux de croissance réel estimé à 4,9 % contre 5,0 % en 2019. Quant à l’inflation, elle reste inchangée par rapport à 2019, soit 2,1 %. Cette stabilité macroéconomique doit être consolidée et renforcée à travers une planification budgétaire visant une forte mobilisation des recettes intérieures et une amélioration de la qualité de la dépense pour une croissance économique durable et inclusive”, a expliqué le ministre de l’Economie et des Finances.

A ses dires, la conférence abordera quatre thèmes qui sont, entre autres, la qualité des documents budgétaires, la gestion des risques budgétaires, l’évaluation des politiques publiques et la participation des collectivités territoriales au processus de préparation et d’exécution des budgets programmes.

L’ambassadeur d’Allemagne au Mali, Dietrich Becker, chef de file du Groupe thématique Ecofin, a conseillé la continuité de la sensibilisation et de la pédagogie pour expliquer la structure des budgets-programmes. S. E. Becker a félicité le gouvernement d’avoir inséré le thème de la participation des collectivités territoriales. Et il a demandé au gouvernement de maintenir un dialogue constructif avec les partenaires qui fournissent un appui budgétaire et de l’assistance technique pour renforcer la viabilité et l’autonomie de gestion des finances publiques.

Moribafing Camara

L’Indicateur du Renouveau 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *