Moumouni Dembélé, directeur général des douanes : « Le recouvrement des 385 millards CFA n’est pas en deçà de nos moyens »

Le directeur général des douanes, l’inspecteur Moumouni Dembélé était en visite de terrain hier lundi 29 septembre, dans les différents services de Douanes de Bamako et de Kati. Objectif, sensibiliser les cadres et agents des douanes et donner des instructions fermes pour une meilleure exécution des missions assignées aux services de douanes, par le gouvernement. A savoir le recouvrement de 385 milliards FCFA de recettes d’ici fin décembre 2014.

Inspecteur Général Moumouni Dembélé directeur douane douaniers

L’intégrité, le travail et la poursuite des efforts étaient les maîtres mots, prononcés lors de la tournée du directeur général des douanes dans les différents services des douanes, visités ce lundi 29 Septembre 2014.

La direction régionale de Koulikoro, la Brigade Mobile d’Intervention (BMI), le Bureau des Produits Pétroliers, le Bureau des régimes économiques, la Direction du renseignement et des enquêtes douanières (DRED), tels sont les différents services qui ont reçu le directeur général des douanes, l’inspecteur Moumouni Dembélé et sa délégation, composée entre autres, du directeur des recettes, Nouhoun Sadia Camara, de la directrice de la communication et des relations publiques, Mme Touré Dionsaba Dianka et du chef de la section syndicale des douanes, Issoufi Daga.

A en croire le directeur général des douanes, l’inspecteur Moumouni Dembélé, cette mission a pour objectif de sensibiliser les différents directeurs, chefs de services et agents des douanes sur les mesures de bonnes conduites à prendre en faveur du recouvrement des 385 milliards Fcfa de recettes fixées par le gouvernement.

« Il nous reste encore beaucoup peu à faire. Et je me suis engagé en votre nom, que les 385 milliards de Fcfa seront réalisés d’ici le 31 décembre. La réalisation de cet objectif exige que chacun fasse un sacrifice, sacrifice qui n’est autre que l’exécution correcte des services», tel était en substance, le message transmis aux directeurs et chefs de services, par le directeur général des douanes, l’inspecteur générale Moumouni Dembélé, lors de sa visite. Mais aussi, dit-il, pour l’accomplissement des missions assignées par l’Etat à la douane, des hauts cadres aux simples agents de douane, chacun doit se sentir responsable. Et ce, à travers la stricte application  de la lettre circulaire N° 0025/MEF-DGD/DRPPV du 10 juillet 2014, le  respect du code de l’éthique et de la déontologie. Code dont, une copie a été remise, sur ordre du directeur général des douanes, aux responsables des différents services, par le directeur des recettes, Nouhoun Sadia Camara.

« Si nous n’atteignons pas les 385 milliards Fcfa il n’y aura pas de quiétude, que chacun se mette ça dans la tête » a précisé le directeur général des douanes. Avant d’ajouter dans un ton ferme qu’une lutte sans merci sera désormais lancée contre la corruption et l’enrichissement illicite. Selon lui, l’opinion publique concevrait mal que des agents de douanes ne soient pas inquiétés par rapport à cette lutte. « La direction générale des douanes veillera à ce que le travail soit exécuté de la manière la plus correcte possible. Que nous nous mettons tous au travail, le recouvrement de 385 millards n’est pas en deçà de nos moyens » a-t-il, lancé.

La direction régionale des douanes de Koulikoro s’engage à dépasser le cap de 58,370 milliards de Fcfa de recettes 

Quant au directeur régional des douanes de Koulikoro, Baba Kida, il n’est pas allé par quatre chemins pour saluer l’initiative du Directeur général des douanes Moumouni Dembélé de se rendre dans leurs locaux. « Le directeur général des douanes, Moumouni Dembélé est en train de donner une autre dimension à l’administration douanière au Mali» a souligné le colonel des douanes Baba Kida.

Avant de prendre l’engagement que la direction régionale de Koulikoro ne ménagera aucun effort pour dépasser les 58,370 milliards de Fcfa qui lui a été fixé par la direction générale des douanes au titre de l’année 2014.

A en croire, Baba Kida, la direction régionale de Koulikoro a déjà réalisé au cours des huit premiers mois de l’année en cours, 34,871milliards de Fcfa, contre des prévisions initiales de 33,718milliards et corrigées  de 34,631milliards. Soit des  taux de réalisation de 103,41% et 100,70%.

Ainsi, de septembre à décembre, la direction régionale de Koulikoro doit réaliser 23,499milliards de Fcfa, soit une moyenne mensuelle de 5,875milliards de Fcfa. Une tâche gigantesque mais réalisable, rassure le directeur régional des douanes de Koulikoro, le colonel Baba Kida.

La BMI est à un taux de réalisation de 126,8%

Le directeur de la Brigade Mobile d’Intervention (BMI), l’inspecteur Mohamed Coulibaly, a quant à lui, présenté un bilan satisfaisant au DG. Car, dit-il, à la date d’aujourd’hui, la BMI a enrôlé environ 96 affaires dont 76 approuvés  et 20 affaires en instance d’approbation et de traitement. A l’en croire, à la date du 1erjanvier au 26 décembre, la BMI a déjà réalisé 195 133 397 Fcfa, au profit du budget d’Etat, pour une prévision de 153 900 000 Fcfa. Soit un taux de réalisation de 126,8%.

Ainsi, pour une prévision de 200millions la BMI est à 97,56% de taux de réalisation, avec 82 360 824Fcfa au premier semestre et 112 772 573 Fcfa au deuxième semestre. D’où l’occasion pour le directeur de la BMI, l’inspecteur Mohamed Coulibaly, de confirmer que les 2,44% restant à réaliser pour le troisième semestre sont déjà acquis. Et ce, grâce au nombre d’affaires en instance d’approbation  (10) pour un montant brut de 17 077 671 Fcfa, soit 11 442 039 Fcfa de budget d’Etat et 10 autres affaires déjà enrôlées en instance de traitement à la BMI pour un montant brut de 22 547 321 Fcfa, de 15 106 705 Fcfa, soit un total 26 548 744 Fcfa.

Par ailleurs, le premier responsable de la BMI a mis l’occasion à profit pour imprégner le directeur général des douanes, Moumouni Dembélé, de la situation des saisies mais aussi de l’état défectueux des véhicules.  Un message qui n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Car, le directeur général des douanes, mesurant les actions posées par la BMI dans la lutte contre la fraude, le trafic illicite et la contrebande, a donné l’assurance que l’accompagnement de la DGD ne fera pas défaut.

Les directeurs, du Bureau des produits pétroliers, Oumar Tounkara,  des régimes économiques(BRE), Zoumana Mory Coulibaly, et celui du renseignement et des enquêtes douanières Idrissa Bana Maïga se sont tous engagés à suivre correctement  les instructions du Directeur Général à l’instar de leurs collègues de la direction de Koulikoro et de la BMI, pour disent-t-ils, sauver le Mali.

Est-il besoin de le rappeler, cette visite du directeur général des douanes, l’inspecteur général Moumouni Dembélé, dans ces services de douane relevant de sa direction vient à point nommé. Elle marque la consolidation de la dynamique amorcée au sein de l’administration des douanes depuis la visite du ministre de l’Economie et des Finances, Bouaré Fily Sissoko, à la direction des douanes. Au cours de laquelle, elle a exprimé les attentes et la confiance des plus hautes autorités envers la direction des douanes pour l’atteinte des objectifs à elle assignés.

Lassina NIANGALY 

SOURCE: Tjikan  du   30 sept 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.