Ministère du Logement et des Affaires Foncières : Les casseroles de la DAF

 Hamadou_ousmane_toure_Verificateur_general

La vérification, effectuée par l’inspection des domaines des affaires foncières sur la gestion de la DAF du ministère du logement a constaté l’inexistence de procès-verbaux de réception pour certains marchés (rendant impossible leurs contrôles financiers) et la non-conformité des bordereaux de livraison aux devis quantitatifs du marché n° 1176/DGMP/2009.

 

 

Il faut ajouter à cela, la non application des pénalités de retard au marché n°0306/DGMP/2009 qui a causé une perte financière d’un montant de 7.854.341 FCFA. Certains marchés sont reconnus avant même leur réception provisoire. La mauvaise tenue de la comptabilité-matières est aussi dénoncée dans le rapport de la Casca.

 

 

Ministère de la jeunesse et des sports: Une DAF indélicate

Au niveau de ce ministère, les cas de fraudes sont récurrents. A titre d’exemple, les billets d’avion pour le déplacement de différentes délégations sportives lors des phases finales de compétition et autres rencontres amicales sont acquis auprès d’une seule et même agence de voyage appartenant au vice-président de la Fédération Malienne de Football.

 

 

Le montant des achats de ces billets a été évalué à 1 372 768 200 Fcfa. Autre manœuvre frauduleuse, l’attribution de marchés à des fournisseurs n’ayant pas de quitus fiscal et d’attestations de paiement des cotisations INPS et de la taxe de logement.

 

 

Direction Générale des Douanes: Ça doit changer !

La perception des droits et taxes sur les produits pétroliers, a engendré au niveau de la Douane des pertes qui se chiffrent en milliards. En effet, la minoration des droits et taxes par le Bureau National des produits pétroliers (BNPP) a entrainé un manque à gagner de 3 436 515 829 de Fcfa. Quant au taux de la taxe intérieure sur les produits pétroliers, son inapplication a causé une perte de recettes de 4 170 870 529 de Fcfa.

 

 

La falsification des arrêtés ministériels fixant la structure des prix des produits pétroliers a, quant à elle, occasionné une perte de 907 674 739 de Fcfa. En violation de l’article 116 du code des douanes, une perte de recettes de 4 998 179 170 de Fcfa a été entrainée à cause de la remise aux transporteurs de leurs marchandises avant le paiement des droits et taxes.

 

Office des Produits Agricoles du Mali: Plus de 6000 tonnes de céréales pourries

Quel est ce pays au monde qui peut se donner le luxe de laisser infester 6071 tonnes de céréales pour une valeur de près de 623 millions de F cfa ?

Ce pays, c’est le Mali, la structure coupable, c’est l’Office des Produits Agricoles du Mali (OPAM).

 

 

Le stock de sécurité prévisionnel n’est jamais atteint, la reconstitution, la conservation et la gestion des céréales très inefficaces. Pire à Mopti, le Stock National de Sécurité (SNS) qui constituait près de 6071 tonnes de céréales a été infesté. La perte est évaluée à 622 509 600 de F cfa.

 

 

Comment peut-on concevoir dans un pays comme le nôtre où, nombre de maliens ne mangent qu’une fois tous les trois jours, que plus de 6000 tonnes de céréales soient abandonnées à la merci des parasites et finissent par être impropres à la consommation humaine ?

Source : 26mars

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *