Mali : Signature d’un accord de financement de 17,50 milliards de FCFA entre BMS-BADEA

En marge de la 44e réunion des assemblées annuelles de la banque islamique de développement qui s’est tenue du 04 au 06 avril 2019 à Marrakech au Maroc, le directeur général de la Banque Malienne de Solidarité (BMS-Sa) et Yousef Ibrahim Al-Bassam, président du conseil d’administration de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) ont procédé à la signature d’un accord de prêt d’un montant de 30 millions de dollars US, soit environ 17,50 milliards de FCFA.

 

L’accord permettra de financer une ligne de crédit pour stimuler et accroître les dialogues commerciaux entre les entreprises maliennes et celles des États arabes. La cérémonie était présidée par le ministère de l’Economie et des Finances, représenté par le conseiller technique, M. Diakaridia Dembélé, en présence du directeur General de la BADEA, Dr Sidi ould TAH, du directeur général de la dette publique, M. Ely Prosper ARAMA, et de M. Harouna MAIGA, conseiller du directeur général de la BMS-Sa.

Pour rappel, la Banque Arabe de Développement Economique en Afrique  a  accordé,  en octobre 2017, un prêt  de  8, 5 milliards de FCFA à la Banque Malienne de Solidarité.

L’enveloppe est destinée au financement des Petites et moyennes entreprises,  des Petites et moyennes industries  et des institutions de microfinance,  en vue de booster le secteur industriel du pays.

L’accord a été paraphé  par Dr Sidi Ould Tah, directeur général de la BADEA et M. Babaly Bah, directeur général de la BMS-SA à Washington, en marge des travaux des assemblées annuelles du groupe de la Banque mondiale.
Ce montant, remboursable en huit ans,  porte à 19 millions de dollars les interventions de la Badea en faveur de la BMS –SA.

D’après  Babaly Bah, ancien directeur général de la banque malienne,  « la présente ligne de crédit sera prioritairement destinée au renforcement des prêts à moyen terme de la Bms-sa aux personnes physiques, aux personnes morales, aux systèmes financiers décentralisés et aux coopératives et diverses sociétés ».

 Mahamane Maïga

Lejecom

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *