L’OFFICE DU NIGER PRET A ENGAGER SES RESSOURCES PROPRES : 1,8 MILLIARD DE FCFA POUR RÉHABILITER 700 HECTARES À KOLONGO

L’initiative de l’Office du Niger de prendre en charge cette enveloppe sur ses deniers propres, suscite la fierté des populations bénéficiaires et les félicitations appuyées du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Mohamed_Ould_Mahmoud, qui a lancé les travaux de réhabilitation de ces 700 hectares, en décembre 2020 à Kolongo. Pour sa première sortie en zone Office du Niger, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche n’effectuait pas q’une classique visite de prise de contact.

 

Mohamed Ould Mahmoud est venu lancer les travaux de réhabilitation de 700 ha sur le partiteur K1 du casier de Kokry dans la zone de production de Kolongo. D’un coût d’environ 1,8 milliard de FCFA, ce chantier est financé sur ressources propres de l’Office du Niger. Pour cette heureuse circonstance, le chef du département de l’Agriculture était accompagné du commissaire à la Sécurité Alimentaire, Radouane Ag Mohamed Ali, du Directeur général du Génie Rural, Alhassane Ag Aghatam. Figuraient également dans la délégation, Alassane Traoré, le gouverneur de la région de Ségou, El Hadji Kola Diallo, le président de la Chambre d’Agriculture de Ségou, ainsi que des cadres de l’Office du Niger. Les travaux de réhabilitation qui doivent durer 8 mois hors saison des pluies, vont permettre de doubler la production dans cette zone pour la faire passer de 3 à 6 tonnes par ha et ainsi lutter efficacement contre la pauvreté et progresser vers la sécurité alimentaire. La population bénéficiaire est estimée à environ 2 000 personnes gérant 252 exploitations agricoles. Ce projet va être bénéfique à deux principaux villages : Kossouka et Riziam (des noms des villages burkinabés transposés par des Voltaïques au Mali à la faveur des aménagements hydroagricoles en zone Office du Niger).

Le chef du village de Riziam, Barthélémy Ouédraogo et le maire de Kolongo, Samba Doua Yattara, ont vivement remercié la direction de l’Office du Niger pour cette heureuse initiative. Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, lui, a exprimé toute sa fierté et invité la direction de l’Office du Niger à persévérer dans de telles initiatives qui incitent les Partenaires Techniques et Financiers à venir en appui.

« Doubler la production par hectare de façon générale contribuera à l’épanouissement et à la croissance économique dans la zone tout en luttant contre la pauvreté », a-t-il commenté à l’issue de la cérémonie. Avant de poursuivre avec enthousiasme : « L’initiative de l’Office du Niger d’aménager 700 ha sur ressources propres constitue un immense motif de fierté. Car, il s’agit là d’une sorte d’autonomisation de la prise en charge de nos problèmes par nos propres structures et nos propres techniciens. Ma visite a pour but non seulement de donner le premier coup de pioche symbolique, mais aussi de préparer la campagne agricole 2021-2022 afin de prendre toutes les dispositions pour garantir la satisfaction dans la mise à disposition des engrais et la mobilisation de l’encadrement technique nécessaire. Nous allons recenser toutes ces dispositions et voir ce qu’il faut faire dans les meilleurs délais ».

LAYA DIARRA (Source : SCOM/ON)

Source : Le Soir De Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.