Le Mali en retard sur les autres membres de l’UEMOA dans la transposition de deux directives dans le domaine vétérinaire

Le ministère de l’Elevage et de la Pêche  a organisé le jeudi 12 mai 2016 au CICB une journée d’information sur les législations vétérinaires au Mali et dans l’espace UEMOA. Il ressort des travaux de cette journée que le  Mali a pris du retard sur les autres pays membres de l’UEMOA dans la transposition de deux directives du domaine vétérinaire. Il s’agit de la directive n° 07/2006/CM/UEMOA du 23 mars 2006 relative à la pharmacie vétérinaire et la directive n° 01/2012/CM/UEMOA du 10 mai 2012 relative à la libre circulation et à l’établissement des docteurs vétérinaires ressortissants des Etats membres de l’UEMOA au sein de l’espace régional. Ce retard accusé s’expliquerait par des divergences de point de vue sur les textes de l’UEMOA au sein de la profession vétérinaire. Elles sont liées également à un déficit de communication que le département entend combler par une série de rencontres, comme celle-ci. Faut-il le rappeler, l’effectif du cheptel malien le place au premier rang dans l’espace UEMOA et au deuxième rang dans l’espace CEDEAO. En effet, l’élevage représente, au Mali, 38% du PIB du secteur agricole et 19% du PIB national. Contribuant aux recettes d’exportation à hauteur de 20% par an en moyenne, il est pratiqué par 80% de la population rurale et constitue la principale source de subsistance pour 30% de cette couche.

nango dembele ministre elevage peche cv curriculum vitae biographie

Lancement du plan stratégique 2015-2024 d’un montant de 11 milliards 53 millions de F CFA pour la promotion socio-économique des personnes en situation de handicap

La question des personnes vivant avec un handicap a toujours constitué une préoccupation majeure dans le monde et particulièrement au Mali où elles sont estimées, selon les chiffres de l’OMS et de la Banque Mondiale, à environ 2.247.500 personnes soit 15% de la population. A cause de leur handicap, ces personnes sont souvent marginalisées et n’ont pas la chance de pouvoir profiter des services offerts à l’ensemble de la communauté dans les domaines essentiels de l’existence, notamment la vie familiale, l’accès à l’éducation, à la santé, à la formation, à l’emploi, au logement, à la sécurité financière et personnelle. Il en est de même pour leur participation aux activités de groupes sociaux ou politiques ainsi qu’aux activités sportives, religieuses et sociales. Leur manque d’autonomie limite leur accès aux installations publiques et leur liberté de mouvement dans la vie quotidienne. D’où le lancement le jeudi 12 mai 2016 en leur faveur par le ministère de la Solidarité, de l’Action Humanitaire et de la Reconstruction du Nord de ce plan stratégique d’un montant de 11 milliards 53 millions de F CFA, cofinancé par l’Etat malien, les partenaires et les Collectivités Territoriales. Ce plan vise à combler les insuffisances constatées dans la prise en charge des personnes handicapées au Mali. A retenir aussi que ce lancement a été mis à profit par le département en charge de la Solidarité pour remettre au non du Président de la République des motos-tricycles à des personnes handicapées.

Remise  de kits d’une valeur de deux millions au projet agir pour un environnement sain a SEBENICORO

 La mairie de la commune IV a remis, le mercredi 11 mai 2016 dans sa cour, des kits au Projet « Agir pour un Environnement Sain de Sébénicoro » (APES). La cérémonie de remise des kits a réuni M. Siriman Bathily, maire de la C IV, M. Modibo Keita, président coordinateur du projet APES, M. Sountoumba Tounkara, représentant de la mairie dans le projet ainsi que plusieurs autres personnalités. Selon M. Sountoumba Tounkara, les kits sont composés de 56 pairs de bottes, 48 pairs de gants, 13 casquettes et 12 paquets de cache-nez. La valeur s’élève à plus de 2 millions de F CFA. M. Tounkara a rappelé que le projet a vu le jour au mois de décembre 2015 grâce aux expertises de M. Seydou Keita résident malien en France. Il est à noter que l’APES est composé de trois associations, à savoir : les Associations pour le Développement de Sébénicoro (ADS), celles pour les Jeunes et Yélen-coura. Le projet évolue dans trois domaines que sont l’assainissement, l’éducation et la Santé. Il couvre actuellement le quartier de Sébénicoro mais dans les jours à venir, le projet entend couvrir toute la commune IV. Depuis sa création à nos jours, l’APE a mené plusieurs activités parmi lesquelles on peut citer le ramassage des dépôts anarchiques dans plusieurs secteurs du quartier de Sébénicoro. Comme perspectives, à l’approche de l’hivernage, le projet veut faire le curetage des caniveaux du quartier son cheval de bataille.

 

Source: [email protected]

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *