L’administration des Douanes face aux nouveaux défis : La détermination de la direction et l’engagement du personnel !

Du 25 au 26 janvier 2018 se sont déroulées dans la cour de la Direction Générale des Douanes les festivités célébrant la Journée Internationale de la Douane, édition 2018. Placée sous le thème « la sécurité de l’environnement commercial » et avec comme slogan « un environnement commercial sûr au service du développement économique », la cérémonie inaugurale de cette journée a eu son éclat rehaussé par la présence  du président de la République SE Ibrahim Boubacar Keita et de son Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga accompagné des membres du Gouvernement.

Solennelle et pleine de symboliques ! La cérémonie d’ouverture de la journée internationale de la douane, tenue jeudi sous la présidence du chef de l’Etat l’a été.

Elle  s’est  tenue, cette année dans un contexte particulier plongeant le peuple malien en général et la  douane malienne en particulier, en deuil.  Cela, suite à la perte de l’agent des douanes, Abdah Dicko tombé sur le champ de l’honneur Vingt quatre heures avant à Banamba, lors d’une attaque terroriste des hommes sans foi ni  loi lourdement armés, mais qui furent défaits par le brave agent. D’où toute la signification de la première symbolique de cet événement, qui consacrait un monument érigé à l’honneur des agents des douanes tombés sur le champ de l’honneur.

La deuxième symbolique a été le fait que, pour  la première fois dans l’histoire de la célébration de cette journée, un président de la République y prend part. Cela fut, donnant même l’occasion au président IBK de rendre un vibrant hommage  à toutes les victimes de la douane mortes au nom de la patrie. Auparavant, il a procédé  à la coupure du ruban symbolique du monument  aux morts des douanes du Mali et au dépôt d’une gerbe de fleurs au pied du même édifice réalisé en plein cœur de la cour de la Direction Générale des Douanes.

Pour le chef de l’Etat, il est séant de rendre hommage aux vaillants hommes et femmes qui servent la patrie souvent dans des conditions extrêmement difficiles. C’est pourquoi, il a exprimé le soutien de tout le peuple du Mali aux soldats de l’économie qui n’ont pas une tâche facile. « La fraude coûte cher à l’Etat mais aussi à ceux qui travaillent dans le secteur formel. Les douanes ne sont les ennemis de personne et qui sont des agents du pays au service du pays » a déclaré le président de la République.

Après cette déclaration à la presse, le président IBK s’est entretenu quelques minutes avec ces valeureux cadres des douanes en rang serré derrière le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé et leur directeur général, Aly Coulibaly.

Le départ de 42 agents à la retraite !

L’un des temps forts de cette célébration de la journée internationale des douanes édition 2018 fut la cérémonie de départ à la retraite de 42 agents des douanes dont 16 inspecteurs, 22 contrôleurs, 3 agents de constatation et 1 agent contractuel.

A noter que parmi ces douaniers qui vont désormais quitter la grande maison bleue, figurent des valeureux cadres, dont certains glorifiés par plus d’une trentaine d’années de services sans reproche (lisez notre livraison du 08 janvier sur certains d’entre eux).

Avec un pincement au cœur, le directeur général des Douanes a accompagné ces dignes et loyaux collaborateurs à la retraite par un discours de reconnaissance tout  en exprimant sa volonté de mettre en place un comité des cadres douaniers à la retraite, qui servira de cadre d’échanges et de partage d’expériences entre les anciens et les jeunes de l’administration des douanes.

Au cours de cette cérémonie l’amicale des travailleurs retraités des douanes ont remis  au Directeur Général des douanes, Ali Coulibaly, le permis  d’occuper de deux lots jumelés, délivrés par la mairie du district dans le quartier Niamakoro-Diallobougou pour la construction d’une clinique des douanes. En retour, l’Inspecteur Général Aly Coulibaly a remis aux partants un chèque géant de 84 millions de nos francs  en guise de reconnaissance pour services rendus à la nation.

Le DG engage ses hommes pour  maintenir le flambeau !

Dans la loi des Finances, au titre du budget national, les objectifs de recettes assignés à l’administration des douanes maliennes pour l’année 2018 est de 641 milliards FCFA. Le défi est énorme  mais pas insurmontable pour  le directeur général des douanes et tous son personnel. En illustre leur succès éclatant par la mobilisation de 585 milliards FCFA en 2017. Et cela, en une période cruciale d’insécurité croissante  dans le pays.

« Nous sommes prêts au sacrifice ultime pour que l’Etat fonctionne, que les salaires des fonctionnaires continuent d’être payés normalement, les douanes maliennes payeront leur facture » a déclaré le DG Aly Coulibaly pour réaffirmer sa détermination personnelle et l’engagement de toute la douane malienne.

Selon l’Inspecteur Général Coulibaly, l’objectif des douanes maliennes n’est pas seulement de recouvrer des recettes, mais aussi de réduire et mettre fin à la fraude. Pour ce faire selon toujours le DGD, l’administration des douanes du Mali a entrepris un vaste chantier de réformes. Au nombre desquelles : la création d’une direction des renseignements pour des enquêtes douanières, le maillage du territoire par les services des douanes, l’acquisition de nouveaux outils de technologie en partenariat avec les douanes françaises, la formation continue des agents des douanes en informatique et surtout la maitrise du métier des armes de chaque agent.

Par Jean Joseph Konaté

Le Sursaut

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *