La saga des prédateurs miniers : La Direction de Pearl Gold en délire : Voici pourquoi

La Direction actuelle de Pearl Gold n’a jamais fait des propositions concrètes à Wassoul’or et se contente de saboter les initiatives de cette dernière pour sauver la mine dans le sens du démarrage de l’outil de production

moments du procès de règlement préventif, quelques dirigeants actuels  de Pearl Gold ont été vus à Bamako avec une mallette remplie d’argent, se promenant entre les différentes Administrations du pays. Cette stratégie de Pearl gold lui permettra-t-elle d’obtenir une mine d’or au Mali ? De  l’exploiter au Mali  ou de la transporter en Allemagne ?

La direction de Wassoul’or a toujours précisé dans ses communiqués qu’elle défie Pearl Gold de prouver un seul Euro de transfert qu’elle aurait fait en sa  faveur.  La villa du PDG de Wassoul’or, dont font allusion les dirigeants actuels de Pearl Gold dans leur délire, a été acquise bien avant la création de Pearl Gold. D’ailleurs, plusieurs employés de Wassoul’or ont des villas, parce qu’ils sont bien payés et  n’ont pas de salaires de « Nègre ». Sans doute les dirigeants actuels de Pearl Gold aimeraient bien voir tous les salariés maliens dans des cases en banco. Sinon qu’est ce que la villa du PDG vient voir dans un communiqué de Pearl Gold?

A vrai dire, la direction actuelle de Pearl Gold se croit en terrain conquis. C’est la raison pour laquelle elle foule aux pieds toutes les convenances partenariales. Pire encore, elle est sortie du cadre du respect mutuel et du devoir de retenue que doivent observer les actionnaires d’une société citoyenne. Dans cet ordre d’idée, ce qui choque les  dirigeants de Pearl gold c’est de voir notre compatriote à la tête d’une mine d’or comme actionnaire majoritaire.

Mais il est facile de comprendre leur raisonnement en dépit de toute logique. Pour eux, l’argent  peut tout acheter au Mali : les consciences, la loi et les politiques. Mais c’est mal connaitre la justice malienne qui dans cette affaire s’est révélée incorruptible. C’est tout à son honneur.  Par contre, ils ont réussi à corrompre une certaine administration, qui, oubliant son devoir de loyauté envers le pays, pour préserver ses intérêts personnels, se plie en quatre à leurs desiderata. Les preuves tangibles existent et qui seront rendu publiques en temps voulu…

            Ibrahima Tiocary

(Affaire à suivre…)

source : Notre Printemps

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.