Koulikoro : La société GMM annonce la réalisation de deux unités de production d’huile de coton

L’annonce a été faite le vendredi  19 juin dernier dans la salle de réunion du ministère de l’Industrie et du Commerce. C’était à la faveur de la cérémonie de signature du protocole d’accord entre le ministre de l’Industrie et du Commerce, Abdel Kader Konaté et Cyril Achcar de la société des Grands Moulins du Mali (GMM) pour la réalisation de deux unités de production d’huile de coton à Koulikoro.

Cette heureuse initiative est celle de Groupe Achcar. La réalisation de ces deux unités industrielles de production d’huile de coton sera le fruit d’un investissement de  6 milliards FCFA.

Dans son intervention, le représentant du Réseau de l’Entreprise en Afrique de l’Ouest a tiré un chapeau pour le Groupe Achcar pour cette initiative. Avant de rendre hommage au ministre Abdel Kader Konaté qui, dès le début, a cru en ce projet et qui promet de le soutenir jusqu’à sa réalisation.

Le représentant de Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM) pour sa part dira que  l’industrie fait partie de son organisation. C’est pourquoi, il souhaite que les Maliens consomment la production locale.

Après avoir remercié le groupe Achcar pour cette initiative, il a promis de faire en sorte que l’huile qui sera produite dans ces deux unités industrielles soit bien consommée au Mali.

Cyrill Achcar pour sa part dira que c’est la première fois au Mali et dans la sous-région qu’une unité industrielle est montée, pas pour son produit noble, mais pour ses sous-produits.

Essuyer les larmes des travailleurs licenciés de l’Huicoma

Le choix de Koulikoro pour la réalisation de ces deux unités industrielles n’est pas un fait du hasard. En effet, en plus de sa proximité avec la capitale Bamako, Koulikoro ne s’est toujours remise de la fermeture de l’Huicoma qui constituait pour cette ville la plus grande pourvoyeuse d’emplois. Car après sa fermeture, plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées sans emplois et vivent toujours dans la précarité.

C’est fort de tout cela que les initiateurs de  ce projet ont choisi Koulikoro pour la réalisation de ces deux unités qui donneront un emploi direct à plus de 300 personnes.

Le ministre Abdel Kader Konaté a adressé ses félicitations à Gérard Achcar pour cette initiative qui selon lui, s’inscrit dans le processus de développement industriel du Mali à travers la valorisation des produits primaires.

Selon lui, ces deux unités industrielles de production d’huile de coton  auront une capacité de trituration de 60.000 tonnes de graines de coton pour ne production annuelle de 12.000 tonnes d’huile. Et de se réjouir des 300 emplois directs que ces deux unités industrielles vont créer à Koulikoro sans compter les emplois indirects.

A en croire le ministre, ce projet s’inscrit en droite ligne  dans le programme du président de la République Ibrahim Boubacar Keita qui vise une croissance forte, créatrice d’emplois  et de richesse tirée par la transformation des produits agricoles.

Le ministre a par ailleurs rappelé que le 5 mai dernier, il a signé trois contrats de performance avec trois unités industrielles notamment la Sonatam, la Comatex et TCB pour fixer les modalités d’accompagnement que le gouvernement peut apporter au secteur industriel national pour améliorer sa compétitivité.

Aussi, selon lui, le 8 mai dernier, il a procédé à la signature des protocoles d’accord avec la Société Chinoise de l’Industrie pour la Coopération Technico-économique avec l’Etranger (CLETC) en vue de l’implantation au Mali de quatre unités industrielles manufacturières. Mais aussi pour l’aménagement des zones industrielles.

Un programme qui vise à réaliser une unité de transformation de tomates, une huilerie  à Kita et une unité de transformation de manioc pour un investissement estimé à près de 100 milliards FCFA.

Pour le ministre, le seul objectif visé en procédant à la conclusion de ces protocoles d’accord est de densifier le tissu industriel du Mali en mettant en œuvre le plan d’actions 29015-2017 de la politique de développement industriel adoptée par le gouvernement du Mali en 2010.

Enfin,  le ministre Abdel Kader Konaté a réitéré son engagement à accompagner le secteur industriel au Mali, convaincu que le développement d’un pays passe aussi par celui du secteur industriel.

D. Diama

 

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.