INSTITUTION BANCAIRE : Les chiffres de la bonne santé financière de la BMS SA en 2016 et ses perspectives pour l’année 2017

La Banque Malienne de Solidarité (BMS SA) a tenu le mardi 9 mai 2017 à son siège la 52ème session de son Conseil d’Administration sous la présidence du Dr Bocary Tréta, président dudit conseil. Les points inscrits à l’ordre du jour portaient, entre autres, sur l’examen de l’état d’exécution du budget 2016, le rapport d’activités de la Banque pour la même année et celui des commissaires aux comptes et l’arrêt des états financiers et la proposition d’affectation du résultat 2016. Il ressort des travaux de cette session que l’année 2016 a été marquée à la BMS SA par la réalisation de plusieurs actions majeures.

 docteur-bokary-treta-president-rpm-pca-conseil-administration-banque-malienne-solidarite-bms

Ainsi, selon le communiqué issu de ces travaux, l’année 2016 a été marquée par l’achèvement du processus de fusion-absorption de la BHM par la BMS, amorcée en 2015 et par la mobilisation de deux lignes de refinancement. Il s’agit dans un premier temps des 10 milliards de F CFA obtenus auprès de la CRRH-UEMOA et dans un second temps des 6 milliards 500 millions de F CFA accordés par AfreximBank, une filiale de la BAD.

Il importe de souligner que ces lignes sont venues renforcer la capacité d’intervention de la BMS SA en faveur des PME-PMI et de la microfinance. Il est également prévu l’achèvement de la construction du siège de la Banque et l’emménagement en son sein du personnel des deux banques, le redémarrage des activités de la succursale de la BMS en Côte d’Ivoire en février 2016 et l’ouverture de deux nouvelles agences à Banankabougou et Sélingué.

Sur le plan financier, il ressort de la présentation faite par le directeur général de la BMS SA, M. Babaly Ba, que les indicateurs de la banque ont continué à évoluer favorablement, malgré un contexte socio-économique difficile. Ainsi, le total du bilan s’est établi à 618 milliards de F CFA au 31 décembre 2016, contre 419 milliards de F CFA en 2015, soit une augmentation de 199 milliards de F CFA. Quant aux ressources, elles sont passées de 367 milliards de F CFA au 31 décembre 2015 à 532 milliards en 2016, soit une augmentation de 165 milliards de F CFA ou 45%. Et, les dépôts clientèle se sont chiffrés à 375 milliards en fin 2016 contre 269 en fin 2015, soit une hausse de 106 milliards de F CFA.

S’agissant des emplois, ils se sont établis à 413 milliards de F CFA en 2016 contre 289 milliards de F CFA en 2015, soit une augmentation de 124 milliards de F CFA ou 43%. Les crédits directs à la clientèle se sont élevés à 335 milliards de F CFA en fin 2016 contre 219 milliards en fin 2015, soit une hausse de 116 milliards.  Le produit net bancaire est ressorti à 29 milliards de F CFA en 2016 contre 19 milliards en 2015.

Quant aux résultats, malgré le contexte économique difficile et les charges importants induites par la fusion, ils sont chiffrés à 4 millions 692 mille  F CFA en fin 2016 contre 3 millions 591 mille en 2015, soit une progression de 1 million 101 mille F CFA. Selon le communiqué, ce résultat intervient après un effort de provisionnement des créances douteuses des deux banques à hauteur de 8 milliards de F CFA. Pour les responsables de la Banque, ces différentes progressions ont été rendues possibles grâce à l’effet conjugué de la performance enregistrée par la BMS SA elle-même et l’apport de l’opération de fusion-absorption de la BHM.

Toujours, selon les responsables de la banque, en 2017, la BMS SA entend poursuivre les grandes orientations de 2016. Il s’agit du soutien aux Institutions de microfinance, le financement des investissements importants de la clientèle à travers les lignes de crédits. Avec également, le financement des PME-PMI, le soutien à la filière coton, les BTP, l’énergie, les hydrocarbures, le commerce général, les mines et l’Habitat avec l’absorption de la BHM SA.

Dieudonné Tembely

[email protected]

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *