Infrastructures routières à Sikasso: Le ministre Makan Fily Dabo non satisfait du retard enregistré dans l’exécution des travaux

Le ministre des Transports et des Infrastructures, Makan Fily Dabo, accompagné d’une forte délégation composée des membres de son cabinet, des responsables des services techniques rattachés de son département dont le nouveau Directeur national des routes,  Abdoulaye Daou, a effectué la semaine dernière une visite de 72 heures dans la région de Sikasso.

L’objectif de cette première sortie du ministre Dabo, hors Bamako, après sa nomination dans le Gouvernement de la transition de Moctar Ouane, est de constater à visu l’état d’avancement des travaux d’infrastructures routières dans la capitale du Kénédougou.

Première étape de ce périple du ministre a concerné d’abord les travaux d’aménagement en 2×2 de voies de la traversée de la ville de Sikasso, et les rues pavées réalisées, de drainage des eaux usées.

Dans son interview accordée à la presse, le ministre Makan Fily Dabo s’est dit non satisfait, notamment du retard enregistré dans l’exécution des travaux. Il a invité l’entreprise CSE, en charge des travaux, de doubler d’efforts pour finaliser ces chantiers routiers qui n’ont que trop duré, selon lui.

Il a déclaré que l’entreprise CSE s’est engagée à boucler ce chantier d’ici le 31 décembre 2020.

Cette visite du ministre Dabo s’est poursuivie le lendemain vendredi dans la capitale du Kénédougou. Il s’est rendu sur le site abritant l’échangeur et celui du viaduc et les travaux de la rue 100 à Wayerma.

Source MTI

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.