IBK, face aux investisseurs américains dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce des USA à Washington.

Washington -28 Septembre 2018-17 h

IBK, face aux investisseurs américains dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce des USA à Washington.

Les organisateurs de l’événement se sont félicités de la réélection de IBK pour un second mandat à la magistrature suprême du Mali. Ils ont salué le redressement du Mali et ont appelé les investisseurs américains à soutenir le Mali pour son développement dans la stabilité.

La rencontre a eu lieu en présence de nombreux investisseurs américains, de cadres de la Banque mondiale et d’ambassadeurs africains en poste à Washington.

ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE IBRAHIM BOUBACAR KEITA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT,LORS DE LA TABLE RONDE A LA CHAMBRE DE COMMERCE DES ETATS-UNIS D’AMERIQUE


Madame la Présidente de l’organisation « Initiative for Global Development »,
Monsieur le Président du Centre d’affaires États-Unis-Afrique à la Chambre de commerce des États-Unis,
Monsieur le Directeur Exécutif du « Center for International Private Enterprise »,
Madame la Présidente du « Corporate Council on Africa »
Distingués invités,
Mesdames, Messieurs,

Je voudrais tout d’abord, adresser mes remerciements à :

– Madame Leila NDIAYE, PDG de l’organisation « Initiative for Global Development » ;
– Monsieur Scott EISNER, Président du Centre d’affaires États-Unis-Afrique à la Chambre de commerce des États-Unis ;
– Madame Florie LISER, PDG du « Corporate Council on Africa » ;
– Monsieur Andrew WILSON, Directeur Exécutif du « Center for International Private Enterprise » pour l’organisation de cette table-ronde exclusive sur les opportunités d’investissements au Mali.

Mesdames et Messieurs, vos institutions jouent un rôle prépondérant dans l’amélioration des échanges commerciaux entre l’Afrique et les Etats-Unis d’Amérique. Nous saluons votre travail et nous vous encourageons à poursuivre vos efforts.

Par la même occasion, je voudrais remercier Son Excellence Monsieur Serge MOMBOULI, Doyen du corps diplomatique Africain à Washington DC, ainsi que ses autres collègues Doyens régionaux (Gabon et Maurice) qui n’ont ménagé aucun effort pour accompagner l’Ambassade du Mali à Washington, DC et IGD.

Permettez-moi également d’adresser ma profonde gratitude aux distingués invités de l’Administration américaine, ainsi qu’aux entreprises privées qui ont effectué le déplacement afin de se renseigner sur les opportunités économiques et commerciales en République du Mali.

Mesdames, Messieurs

Le Mali a réussi avec brio et contre toute attente, l’organisation de l’élection présidentielle qui a permis au peuple de me renouveler sa confiance. Malgré les défis de tous ordres auxquels le pays est confronté, ce scrutin dont l’organisation a été salué par la communauté internationale y compris les Etats-Unis d’Amérique, s’est tenu de manière inclusive avec la participation de tous les acteurs politiques.

A l’issue de ma prestation de serment et en tenant compte de l’impérieuse nécessité de sortir le pays de la crise, je réaffirme devant le public ma ferme détermination à poursuivre la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger.

Je gage qu’avec l’accompagnement de la communauté internationale et des Etats-Unis d’Amérique le Mali sortira grandi, prospère et fort de cette crise.

Mesdames et Messieurs les Présidents,
Distingués invités,
Mesdames, Messieurs,

En dépit des enjeux sécuritaires, les performances économiques du pays restent bonnes. En effet, le taux de croissance annuel enregistré ces quatre (04) dernières est resté supérieur à 5% et le taux d’inflation inférieur à 2%. Avec une croissance robuste et un environnement en constante amélioration, le Mali demeure une destination favorable et propice aux investissements.

Les secteurs d’activité économique à forte rentabilité sont multiples et variés. Toutefois, nous pouvons retenir trois (03) axes majeurs d’investissement dont l’agrobusiness, l’élevage et l’énergie.

A ce titre, il convient de rappeler que le Mali est le premier producteur de coton en Afrique avec une production de plus de 700.000 tonnes pour la campagne 2017-2018, le deuxième cheptel de l’Afrique de l’ouest avec plus de trente (30) millions de têtes et le troisième producteur d’or de l’Afrique avec 45 tonnes.

Pour encourager les investissements, des mesures ont été prises afin de simplifier la création d’entreprise. A cet égard, un guichet unique à l’Agence pour la Promotion des Investissements au Mali (API-MALI) a été mis en place.
Un service d’information en ligne (www.mali.eregulations.org) a également été lancé afin de permettre l’accès aux formulaires administratifs et aux textes régissant le commerce et les investissements.

Le Forum « Invest In Mali » organisé les 7 et 8 décembre 2017, a permis de mieux appréhender et comprendre la place que tient le Mali et les enjeux de son développement. Des acteurs du secteur privé et de la société civile, des représentants de plusieurs gouvernements, ainsi que des partenaires techniques et financiers se sont retrouvés à Bamako pour explorer ensemble les opportunités offertes.

Mesdames, Messieurs,

Le secteur privé malien avec le soutien du Gouvernement déploie des efforts en vue d’accroitre et de diversifier les échanges commerciaux entre le Mali et les Etats-Unis d’Amérique. A cet égard, le renouvellement de la Loi sur la Croissance et les Opportunités de Développement en Afrique en 2015 pour dix (10) années supplémentaires constitue donc une opportunité pour nos pays. Je profite de cette intervention pour remercier le Gouvernement américain pour cette initiative.

Enfin, il me plait de vous rappeler que le Mali a bénéficié d’un programme du Millenium Challenge Corporation (MCC) en 2006, qui a permis la réalisation de deux projets majeurs à savoir la modernisation et l’extension de l’aéroport international de Bamako et le projet d’irrigation d’Alatona.
Fort conscient des retombées positives de tels projets, le Gouvernement du Mali, aspire à un second programme auprès du MCC. A cet effet, je saisis cette occasion pour plaider en faveur d’un nouveau programme auprès du MCC. Pour ce faire, je voudrais solliciter l’accompagnement de tous les acteurs ainsi que les décideurs politiques en vue de concrétiser l’obtention d’un second compact.

Mesdames, messieurs,

Cette rencontre est une belle opportunité pour plaider en faveur d’une coopération mutuellement avantageuse entre le secteur privé américain et le Gouvernement du Mali d’une part, et entre les secteurs privés américain et malien, d’autre part. C’est aussi le lieu de remercier et féliciter la présidente de « Initiative For Global Development (IGD) » pour le soutien apporté aux initiatives en cours avec l’Ambassade du Mali.

J’ai hâte de voir se concrétiser tous les projets en faveur du Mali. Je vous encourage et vous invite à effectuer une visite d’affaires au Mali, conjointement avec la Chambre de Commerce des Etats-Unis d’Amérique, le « Corporate Council on Africa » et « Center For International Private Enterprise » en vue d’identifier in situ les énormes potentialités économiques et commerciales du Mali.

Pour terminer, je renouvelle ma profonde gratitude à tous pour l’accueil chaleureux qui m’a été réservé et j’invite le secteur privé américain à saisir les opportunités nombreuses qu’offrent le Mali.
Je vous remercie !

 

Source: Koulouba.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *