Guinée : Mali dans la ferveur de la fête de la pomme de terre…

MALI- Pilotée par l’association « Loura jeunesse Action », la quinzaine des vacances organisée depuis plusieurs années, continue dans la préfecture de Mali. Après deux années d’interruption due à l’épidémie de la fièvre hémorragique à virus Ebola qui a frappé la Guinée, la préfecture de Mali située sous les pieds du Mont Loura en moyenne Guinée est dans la ferveur de la fête de la pomme de terre qu’elle organise tous les ans à partir du 15 septembre. Cette tradition célébrée par les fils de cette localité depuis des décennies, accueille un grand monde, venu de plusieurs horizons.

pomme terre cereales fruits

La culture de la pomme de terre est l’une des activités principales des populations de cette zone du Fouta-Djalon. Dans la première quinzaine de chaque mois de septembre, les ressortissants de Mali planifient des activités en prélude de la fête de la pomme qui se tient tous les 15 du même mois.

Malgré leur courage et leur dynamisme les producteurs de pomme de terre de Mali rencontrent d’énormes difficultés dues notamment aux épidémies qui touchent quelques fois leurs cultures. Il y a également l’état de la route Labé-Mali qui fait que toute leur production ne peut être drainée vers Conakry.

Mamadou Oury Diallo, président de l’Association Loura Jeunesse Action (LOUJA) explique que leur structure organise chaque année la ‘’ QUINZAINE DES VACCANCES’’. L’association planifie des activités d’assainissement, de reboisement, de conférences et des tournois de football. Selon lui, toutes ces activités organisées en marge de la grande fête de la pomme de terre visent à vendre l’image de la préfecture Mali Yembering.

« Cette année encore, nous avons fait des conférences axées sur le réchauffement climatique devenu un phénomène mondial, le taux élevé d’échec au niveau des examens nationaux à Mali et  les événements douloureux perpétrés récemment par les hommes du colonel Issa », confie Mamadou Oury Diallo, notant qu’il reste le reboisement et l’assainissement de la ville.

La fête de la pomme de terre n’a pas connu son ambiance habituelle bien que la présence des étrangers venus notamment du Mali Bamako, du Sénégal, était remarquable. Cette faible mobilisation s’expliquerait par les deux années de trêves liées à Ebola. Mais les organisateurs de cette fête comptent faire suffisamment de communication pour une meilleure organisation l’année prochaine.

 

Alpha Ousmane Bah, de retour de Mali

Pour Africaguinee.com

Tel. (00224) 657 41 09 69

 

 

Créé le Lundi 19 septembre 2016 à 14:20
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.