Forum ‘’Invest In Mali’’ : Pari gagné!

La première édition du forum international des investissements au Mali s’est tenue du 7 au 8 décembre dernier à l’hôtel Laïco Amitié de Bamako.

Regroupant plus de 400 participants composés de délégations de chefs d’entreprises et patronats venus de 38 pays, la rencontre qui avait pour thème « Faire le Pari du Mali »,  visait à accélérer le développement du pays en rendant la destination Mali plus attractive dans un contexte de sortie de crise.

L’évènement s’est déroulé sous la présidence de S.E Ibrahim Boubacar Keita, président de la République, en présence de M. Abba Cheick Niaré, maire de la commune III, M. Konimba Sidibé, ministre de la promotion de l’investissement et du secteur priv2, M. Mamadou Sinsy Coulibaly, président du conseil du patronat du Mali (CNPM) et Mme Soukeina Kane, directrice des opérations de la Banque Mondiale.

Dans son mot de bienvenue, M. Abba Niaré, maire de la commune III a félicité les initiateurs du forum. A ses dires, cette rencontre (première du genre au Mali) est la réponse à une de nos préoccupations afin de booster tous les secteurs de la vie économique à travers la réalisation de projets.

M. Mamadou Sinsy Coulibaly, président du CNPM a pour sa part signalé que notre pays avait besoin de ce forum pour finir avec les conflits et s’engager sur le chemin de l’émergence. « C’est un espace qui offre non seulement l’opportunité de découvrir les opportunités de développement de notre pays, mais aussi, il va permettre de booster les investissements qui ont ralenti à cause de la crise », a conclu le porte parole du secteur privé.

A sa suite, Mme Soukeina Kane, directrice des opérations de la Banque Mondiale a salué l’initiative qui cadre, selon elle, avec la relance économique du Mali pour une sortie de crise.

 

« L’économie malienne a été secouée par la crise de 2012. Mais, nous faisons le pari que le Mali regorge de nombreuses potentialités dans différents domaines », a-t-elle indiqué.

Fort de ce constat, selon Mme Kane, le groupe de la Banque mondiale compte investir 1 milliard de dollars (2017-2020) pour le développement des axes stratégiques, alors que l’engagement de son organisation s’élève actuellement à 300 millions de dollars.

Découvrir les potentialités du Mali

Pour M. Konimba Sidibé, ministre de la promotion de l’investissement et du secteur privé, notre pays a plus que jamais besoin de ce forum pour changer le décalage de son image à l’extérieur et la réalité à l’intérieur. Parce que, dit-il, malgré la crise, la destination Mali demeure toujours très intéressante pour les investissements.

A titre illustratif, selon M. Sidibé, au cours de ces dernières années, l’économie malienne a connu un taux de croissance autour de 5-6%.

Aussi, selon le ministre, dans le cadre de la stratégie globale d’investissement du pays, il est aujourd’hui possible de créer une entreprise ici au Mali en 72 heures.

M. Sidibé a également expliqué que notre pays dispose de nos jours d’un des codes d’investissements les plus attractifs de la sous-région. «  En plus, le Mali peut devenir aujourd’hui le grenier de l’Afrique avec ses 40 millions d’hectares de terres arables et un taux d’ensoleillement parmi les plus élevés du monde », a ajouté le ministre.

Mieux, dira ensuite M. Sidibé, en plus d’être un grand pays d’éleveur de l’UEMOA, le cadre juridique et opérationnel innovant de PPP fait du Mali un pays compétitif en matière d’investissements structurant dans le domaine des infrastructures et de l’agrobusiness.

C’est pourquoi, le ministre a indiqué que l’organisation de ce forum est une offensive pour attirer des capitaux nationaux, africains et étrangers afin d’accélérer la transformation et la diversification de l’économie  malienne. « Notre attente principale de ce forum est d’enclencher une réelle dynamique d’investissement et de transformation sur l’ensemble des secteurs économiques du pays », a conclu M. Sidibé.

Prenant la parole, S.E Ibrahim Boubacar Keita, chef de l’Etat a expliqué que cet évènement se tient dans un contexte sociopolitique où les attentes multidimensionnelles des différentes couches sociales de notre population sont les plus fortes et pressantes.

Parlant du thème du forum, le président IBK dira qu’il a un grand d’intérêt pour la vision qu’il a et continue d’avoir pour le Mali. Il s’agit, de favoriser l’émergence d’un secteur privé fort, susceptible d’impulser une dynamique de croissance forte et durable afin d’offrir des milliers d’emplois à la population et à la jeunesse du Mali.

Le chef de l’Etat a ensuite souhaité que cette initiative qui célèbre l’entreprenariat et le dynamisme du secteur privé malien deviendra au fil du temps un véritable espace  de dialogue, de partage et de propositions ‘’où, décideurs et professionnels se retrouvent pour discuter des potentialités économiques du Mali, nouer des partenariats et envisager ensemble l’avenir’’.

Aussi, conscient de la tâche ardue et le parcours de combattant du chef d’entreprise voulant réaliser des investissements dans les meilleures conditions, IBK a assuré que le cadre macroéconomique a été assaini et de nombreux indicateurs montrent des évolutions encourageantes allant dans le sens à protéger les investisseurs et à favoriser les investissements.

Le président IBK a enfin assuré que la destination Mali vaut la peine d’être tentée, car, dira-t-il, elle demeure l’une des plus compétitives en Afrique de l’Ouest.

Djibril Kayentao

Le 26 Mars

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *