Douane malienne : La lutte contre la fraude et la modernisation de la structure au cœur des préoccupations du DG Ali Coulibaly.

La Douane du Mali à l’instar de ses collègues des autres pays  a célébré  le 25 et 26 janvier  2018 la journée internationale de la Douane. Cette célébration  qui a eu lieu  à la Direction générale  de la Douane  s’est déroulée sous le thème   «  la sécurité  et l’environnement commercial ». Couplées  par  le départ  de certains agents de la Douane à la retraite, les festivités ont débuté  par le dépôt  de gerbe de fleurs par le président  de la République  Ibrahim Boubacar Keita.

Le DG Ali Coulibaly  au cours d’un entretien avec les hommes de Medias a fait l’état des lieux  de sa structure. Parmi les préoccupations de Monsieur Coulibaly figurent entre autres la sécurité, la protection de l’environnement, l’informatisation de ses services et la formation des agents.  Selon lui, il faut mener une guerre ouverte contre la fraude sous toutes ses formes. Pour  réussir cette  mission, le patron de la Douane  a laissé entendre  qu’il  existe des barrières capables d’appréhender  toute infiltration.

A en croire  le DG pour bien jouer le rôle de soldat de l’économie, la situation sécuritaire  exige une formation militaire  au profit  des douaniers  pour riposter à toute éventualité.

«  Il faut être  sans  état d’âme avec les fraudeurs » dixit Ali Coulibaly. Si l’Etat malien a demandé à la Douane  de générer  cinq cents milliards  (500 000000000) en 2017, en 2018 les responsables exigent à Ali Coulibaly et ses hommes d’apporter 641 milliards.  Le Directeur Général  a non seulement  affiché son satisfecit par rapport à la réussite de sa brigade fluviale, mais aussi  la bonne coopération avec la France dans le domaine de la formation des formateurs. Il a également  rendu Hommage  aux agents qui ont fait prévaloir leurs droits à la retraite.

La Révélation

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *