Coopération France-Mali : Le ministre Igor à Paris pour signer l’accord d’annulation de la dette monétaire

43 milliards de FCFA tel est le montent de la dette monétaire que le Mali devait à la France. Les autorités de ce pays étaient jusque-là insensibles à la demande d’annulation de cette dette, selon un responsable de la BCEAO à Bamako. Il a fallu attendre la nomination de Mamadou Igor Diarra comme ministre de l’Economie et des Finance pour que la France cède afin.

Pour la petite histoire, l’annulation des 43 milliards Fcfa de la dette monétaire du Mali par la France est une initiative personnelle du ministre Mamadou Igor Diarra qui, lors d’une de ses visites à Paris, a formulé la requête auprès de son homologue français, Michel Sapin. Celui-ci avait promis d’examiner la demande avec le président Hollande. Vous connaissez déjà la suite, car lors de dernière visite au Mali pour la réunion des ministres de Finances de la zone franc tenue à Bamako du 9 au 10 avril dernier, le ministre des Finances et des Comptes Publics de France, Michel Sapin a annoncé l’annulation de cette dette monétaire à l’issue d’une audience avec le président IBK.

Ainsi, en vue de concrétiser cette annulation, le ministre de l’Economie et des Finances, Mamadou Igor Diarra a quitté Bamako, le samedi soir pour Paris où il signera, ce lundi 8 juin 2015 à Bercy, avec son homologue français, l’accord d’annulation de la dette monétaire. Une initiative appréciée et saluée aussi bien à Bamako qu’à Paris. Selon une source proche de l’ambassade de France, Michel Sapin a eu même à rendre un hommage bien mérité au ministre Mamadou Igor Diarra lors du dîner qui a eu lieu à la résidence de l’ambassadeur de France, en marge de la réunion des ministres des finances de la zone franc à Bamako, du 9 au 10 avril dernier. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec Mamadou Igor Diarra, le Mali économique redémarre bien. Ces 43 milliards de Fcfa s’ajoutent aux appuis budgétaires de 61 milliards de Fcfa qu’il a pu mobiliser depuis qu’il est aux affaires, il y a seulement trois petits mois. On en oublie volontiers le règlement de la dette intérieure qui a dépassé le cap des 200 milliards de FCFA. De quoi donner une bouffée d’oxygène à l’économie malienne !

Le plus important est le retour des bailleurs de fonds qui vouent une grande confiance au ministre Mamadou Igor Diarra en raison de sa compétence et surtout de son dynamisme. Ce qui fait que le Mali et ses partenaires techniques et financiers sont dans l’optique de relancer de nombreux projets de développement.

À noter que le mérite revient plutôt au président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, et à son Premier ministre,  Modibo Keita, qui ont fait un choix judicieux en nommant Mamadou Igor Diarra comme ministre de l’Economie et des Finances.

source : Autre Presse

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.