Conseil Supérieur de l’Agriculture à Ségou : 500 tracteurs et des équipements agricoles au menu

C’est aujourd’hui mercredi 25 avril que le président de la République présidera le Conseil Supérieur de l’Agriculture. Lors de cette session, il sera question de l’octroi de matériels agricoles aux paysans pour la campagne 2018-2019.

Il faut noter que la tenue de ce conseil s’inscrit dans le cadre de la visite  de trois jours  du président Ibrahim Boubacar Keïta à Ségou. En effet, le chef de l’Etat a  tenu à annoncer la bonne nouvelle relative à la mise à disposition de ces matériels agricoles.
Il présidera dans la salle de conférence du Gouvernorat de Ségou, le Conseil Supérieur de l’Agriculture qui sera marqué par la présentation et la validation du plan de campagne agricole 2017-2018. A l’issue de ce conseil, il procédera à la remise symbolique de matériels et équipements agricoles aux paysans.
Cette année, l’Etat malien va mettre à la disposition des paysans, un large choix de matériels agricoles. Ce qui participe de la violoné   des autorités de faire bénéficier le plus grand nombre de Maliens évoluant dans le monde rural. Ainsi, ces matériels agricoles  sont composés  entre autres de  tracteurs,  motoculteurs,  batteuses,  semoirs, charrettes et  décortiqueuses.
« Ce sont  les paysans eux-mêmes qui ont demandé de diversifier les équipements agricoles selon leurs besoins et que le tout ne soit pas des tracteurs. Le tout sera subventionné par l’Etat à 50% », a expliqué le ministre de l’Agriculture.
Pour rappel,  l’octroi de ces 500 tracteurs fait suite à l’opération des 1000 tracteurs de la campagne agricole 2015-2016.  Ce qui a eu comme retombées : le Mali classé 1er pays de producteur de coton dans la zone CEDEAO, 1er pays africain ayant investi 15% du budget national dans l’agriculture. 
Cet engagement en faveur du monde rural est le gage de la volonté du président IBK de faire du Mali, le grenier de l’Afrique. Mais aussi de faire de  l’Agriculture, le moteur de développement et de la lutte contre la pauvreté.
Le gouvernement du Mali a mis en place des stratégies visant à développer à la fois les cultures vivrières et les autres, les cultures sous pluies et les aménagements hydrauliques et pour augmenter les surfaces cultivées et leurs rendements
Mahamane Maïga 

 

Source: lejecom

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *