Conférence des Chefs d’État et de gouvernement de l’OMVS : Macky Sall passe le témoin à Ibrahim Boubacar Keïta

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, préside, désormais, la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), indique une des principales résolutions, à l’issue de la 18esession ordinaire de la Conférence tenue, samedi, à Bamako, au Mali.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la Guinée, de la Mauritanie, du Mali et du Sénégal ont, également, nommé le ministre sénégalais de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, président du Conseil des ministres de l’Organisation sous régionale.

Dans son discours programme de clôture de cette 18esession ordinaire, qui marque aussi son entrée en fonction, le nouveau président de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement a, vivement, salué le président sortant, Macky Sall, pour son “leadership éclairé”, le Haut-Commissaire, Ahmed Diane Semega, “pour son engagement, sa maîtrise des dossiers” et le personnel des différentes agences pour les résultats obtenus.

Ibrahim Boubacar Keïta les a, par la même occasion, engagé à diligenter l’exécution des projets pour lesquels les contrats de financement ont été déjà signés. Le président malien a, aussi, encouragé les organes dirigeants de l’OVMS à explorer tous les moyens et voies possibles pour parachever la recherche de financement pour les projets qui sont dans le pipeline. Pour ce faire, il a affirmé savoir compter sur le soutien et l’appui constants de ses pairs.

Tout en invitant les responsables de l’Organisation à se protéger dans l’avenir, “un avenir qui ne peut  être que radieux”, le président entrant a, en réponse au plaidoyer du président Sall, promis de tout mettre en œuvre pour la sécurité et la sauvegarde de la Falémé qui est, aujourd’hui, menacée de mort à cause de l’orpaillage sauvage dont le dragage.

Cette 18esession ordinaire a été marquée par la présence du Premier ministre, Dr Boubou Cissé, des membres de son gouvernement et des présidents des institutions maliennes.

CMT/MD (AMAP)

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *