Carburant de mauvaise qualité : Des douaniers brouillent les pistes

Qui veut étouffer l’affaire du carburant de mauvaise qualité en circulation dans nos stations-services ? C’est la question qui se pose au regard de l’implication d’agents des douanes qui facilitent l’entrée de ces produits nocifs pour nos moteurs et notre nature.

direction regionale douanes koulikoro

Depuis un moment une affaire de carburant de mauvaise qualité éclabousse les douanes maliennes. Et des tentatives sont en cours pour étouffer un dossier qui impliquent de hauts gradés de ce service hautement stratégique.

Nos sources sont formelles : une quantité importante de carburant de mauvaise qualité circule dans notre pays. Le pire est que les services des douanes ferment les yeux sur l’entrée sur notre territoire de ce produit jugé dégradant pour les engins et l’environnement.

Bien que des opérateurs économiques soient identifiés comme étant les cerveaux de ce puissant réseau de trafic, rien n’a été fait pour mettre fin à l’entrée de ce produit dangereux.

Après avoir eu vent de la présence de cette quantité de carburant de mauvaise qualité sur le sol malien, plusieurs opérateurs du secteur ont tenté de mener des enquêtes. Et la découverte est stupéfiante : ce sont des  agents de l’Etat qui facilitent ce trafic illicite.

Le hic est que même le fait que l’Office national des produits pétroliers (Onap) a confirmé l’existence du carburant nocif, les auteurs ne semblent pas être iniquités. Dans le lot figurent des opérateurs économiques  connus du secteur et complices des douaniers qui facilitent le dédouanement.

D’où  la volonté de brouiller les pistes  au niveau des douanes maliennes. Et au rythme où vont la pratique et la légèreté par laquelle le dossier est traité, il ne faudrait s’attendre à des sanctions. En attendant, ce sont les consommateurs qui payent le prix fort.

Certes, la pratique a été longtemps entretenue, mais elle s’est accentuée  avec l’ouverture du marché asiatique qu’exploitent les opérateurs économiques du secteur des hydrocarbures.

Alpha Mahamane Cissé

 Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.