Campagne agricole 2017-2018 dans les régions de Sikasso et Ségou : malgré un démarrage difficile, l’espoir est permis

Le ministre de l’Agriculture Dr. Nango Dembélé   a effectué du  8 au 10  juillet, une tournée dans certaines  zones cotonnières du Mali. Objectif: prendre contact avec les producteurs du coton et l’encadrement afin de s’imprégner des conditions de démarrage de la campagne agricole 2017- 2018 et recenser les préoccupations des producteurs de coton.

baba-berthe-directeur-cmdt

Mais aussi et surtout pour s’assurer de la qualité, de la disponibilité et de la bonne  distribution des intrants agricoles dans les zones cotonnières. Le  ministre est accompagné par  le PDG de la CMDT Holding, Pr. Baba Berthé et autres acteurs du monde rural dont Bakary Togola de l’APCAM, et le e directeur national de l’Agriculture, Siaka Fofana.

Cette première visite de terrain du ministre de l’Agriculture a concerné les zones cotonnières de Bougouni, Sikasso, Kadiolo et Koutiala. Dans ces localités, le ministre Nango Dembélé et sa délégation se sont entretenus avec les producteurs du coton, ce qui a permis au ministre de recenser les avancées et les contraintes de la campagne agricole en cours. Des infrastructures cotonnières (usine CMDT de Kadiolo), des champs de coton et de céréales de certains producteurs  ont été visités par la délégation du ministre.

Dans les différentes localités visitées au cours de cette tournée du ministre, le constat est le même ou presque. Il ressort que la campagne agricole 2017-2018 suscite à la fois des inquiétudes, mais aussi de l’espoir.

Il y a inquiétude suite à l’installation tardive des pluies dans presque toutes zones cotonnières, ce  qui a causé un décalage important dans le démarrage de la campagne agricole. La campagne agricole en cours suscite aussi de l’espoir, quand on sait que les superficies déjà cultivées sont importantes.

Des intrants agricoles de qualité et en abondance dans la zone cotonnière

Partout où le ministre de l’Agriculture s’est rendu, les producteurs ont exprimé leur satisfaction par rapport à la subvention, par le gouvernement, des intrants agricoles. Ils ont félicité le gouvernement et la CMDT pour la bonne organisation de la distribution des intrants agricoles. Ce qui prouve que  les problèmes évoqués, il y a quelques jours,  par certaines individus dénonçant une mauvaise distribution des intrants agricoles n’est que de  l’intox.

“Nous remercions sincèrement le président de la République et le ministre de l’Agriculture pour les mesures d’accompagnement prises cette année par rapport  aux intrants et aux équipements agricoles. Cette année, nous avons eu la quantité d’engrais que nous avons demandé et nous apprécions également la qualité de l’engrais. Les quelques difficultés que nous rencontrons concernent la rareté des pluies, l’insuffisance de l’aliment bétail et le manque de pièces de rechange des tracteurs agricoles”,  a fait savoir le représentant des producteurs de la zone  CMDT de Bougouni.

Les producteurs de la coordination CMDT de Bougouni ont assuré le ministre  de l’Agriculture qu’ils feront tout pour  dépasser les résultats de la campagne agricole écoulée, si les préoccupations évoquées sont prises en compte.

Au cours de la tournée,  le président de l’APCAM, Bakary Togola, a toujours conseillé aux producteurs de continuer à semer des variétés précoces jusqu’au 31 juillet prochain.

Le PDG de la CMDT, Pr. Baba Berthé d’ajouter que le démarrage tardif des pluies ne doit pas paniquer les paysans. Malgré cette difficulté, a-t-il assuré, les superficies déjà cultivées au 30 juin, sont largement supérieures à celles de l’année dernière à la même période.

Plus de  604 000 ha sont aménagés et semés au 30 juin, contre 523 000 ha à la même période de l’année écoulée; ce qui constitue, dit-il, une avancée remarquable.

A noter que les objectifs globaux  de la campagne agricole 2017-2018 de la CMDT sont estimés à 725 000 tonnes de coton graine et  2 280 000 tonnes de céréales sèches (mais, mil, et sorgho…).

“Cet objectif n’est pas au-dessus des capacités des producteurs que vous êtes, si vous suivez correctement les conseils de l’encadrement“, a lancé le PDG de la CMDT aux producteurs de Sikasso.

La filiale Sud CMDT qui couvre la région de Sikasso, selon son administrateur général, Issiaka Thiam, table sur une production prévisionnelle de 300 000 tonnes de coton graine pour la campagne en cours, contre 260 000 tonnes lors de l’ campagne précédente.

Cette année, l’objectif de production fixé par la coordination de Bougouni qui fait partie de la filiale sud de la CMDT, est  de 152 000  ha pour une production de 162 000 tonnes de coton graine contre 134 000 tonnes à la campagne 2016-2017.

De Bougouni à Koutiala en passant par Sikasso et Kadiolo, le ministre de l’Agriculture a appelé les paysans à l’union sacrée et au respect des consignes et conseils de l’encadrement gage, selon lui, d’une bonne productivité et de l’atteinte des objectifs de la campagne agricole qui a démarré avec difficultés dues  à l’installation tardive des pluies.

“Si les producteurs maliens se donnent la main, ils sont capables de faire des miracles“, a rappelé Nango Dembélé. Selon lui, le coton est un produit stratégique pour le Mali, ce qui signifie que les producteurs de coton occupent une place de choix dans le développement du Mali. Le ministre de l’Agriculture a également demandé aux producteurs d’aider le gouvernement à contrôler la qualité des intrants agricoles en dénonçant tous ceux qui les commercialisent illégalement.

Lors du Conseil supérieur de l’Agriculture et la journée du paysan 2017 tenue à Ségou, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a insisté sur la qualité des intrants agricoles et  le ministre de l’Agriculture est en train d’appliquer cette consigne à la lettre  pour le bonheur des agriculteurs.

Abou Berthé

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *