Budget 2018 de l’Office du Niger : 26,521 milliards FCFA, soit une diminution de 21% par rapport à 2017

La 41ème session ordinaire du Conseil d’administration de l’Office du Niger a examiné et adopté le projet de budget de l’exercice 2018, le Plan de campagne 2018-2019 et le Programme annuel d’entretien des infrastructures hydrauliques de l’exercice 2018. C’était le jeudi 21 décembre au siège de l’Office du Niger à Ségou, sous la présidence du PDG, Dr. Mamadou M’Baré Coulibaly.

L’Office du Niger est à sa 4e année  d’exécution du contrat plan État – Office du Niger – exploitants agricoles débuté en 2014.

En prélude à  l’exercice 2018-2019, une évaluation de cet important outil de programmation quinquennale est nécessaire. C’est pourquoi,  elle (l’évaluation) a été fait l’objet de la présente session. L’élaboration du nouveau contrat plan 2019/2024 Etat-Office du Niger-exploitants agricoles se confirmeront aux résultats de cette évaluation..

Il ressort de cette 41e session du conseil d’administration de l’ON que la campagne agricole 2016-2017, a connu  des réalisations pertinentes. En riziculture, la production est de 731.961 tonnes pour une superficie mise en valeur de 121.073 hectares, soit un rendement moyen de 6 t/ha.

En maraîchage, la superficie totale de 8.148 ha a été mise en valeur pour  216.140 tonnes d’échalotes.

S’agissant de la campagne agricole 2017/2018 en cours, à la date du 30 novembre 2017, la superficie totale mise en valeur en riziculture est de 119.943 ha sur une prévision de 144.943 ha, soit un taux de réalisation de 82,19% par rapport aux prévisions du contrat plan 2014/2018.

Pour cette campagne, il est attendu  en riziculture,  une  prévision  de 174.321 ha pour une production attendue de 1.121.000 tonnes de riz paddy. En maraîchage, toutes spéculations confondues, la prévision est de 12.116 ha pour une production attendue de 352.793 tonnes.

Pour les cultures de diversification, la prévision est de 8.985 ha pour une production attendue de 145.515 tonnes.

Les résultats déjà enregistrés et les perspectives font dire au PDG de l’Office du Niger que “l’année qui s’annonce va se traduire par le renforcement du rôle de l’Office du Niger dans l’atteinte de l’autosuffisance et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle du pays”.

C’est dans cette optique que le projet de budget 2018/2019 adopté, a été équilibré en emplois et en ressources à 26,521 milliards de FCFA contre 33,577 milliards en 2017, soit une diminution de 21,01%. Une diminution consécutive à la réduction des activités de certains projets, notamment le Papam et Molodo Nord qui sont presque à terme.

A.B.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *