Agriculture durable et intelligente face au climat : Un programme de développement décennal pour la modernisation

La cérémonie de lancement des travaux préparatoires du processus de préparation pour le programme de développement décennal dénommé «Agriculture durable et intelligente face au climat» s’est tenue le vendredi 23 octobre 2015 dans la salle de conférence de la Direction des matériels et finances du ministère du Développement rural.

bokary treta ministre developpement rural discours

Cette cérémonie a été présidée par le ministre de tutelle, Dr. Bocary Tréta, accompagné par les membres de son Cabinet et les acteurs clés de l’agriculture.

Dès l’entame de cette cérémonie, une diapo a été présentée pour expliquer convenablement les avantages du programme. Pour mémoire d’homme, la Cédéao s’est dotée en janvier 2005 d’une Politique agricole commune, l’ECOWAP/PDDAA. Son objectif est de contribuer de manière durable à la satisfaction des besoins alimentaires de la population, au développement économique et social, à l’éradication de la pauvreté dans les États membres, à la réduction des inégalités entre les territoires, zones et pays. Pour y parvenir, les coordinations des échelles nationale et régionale d’intervention se pencheront sur les Programmes Nationaux d’Investissements Agricoles (PNIA) au niveau des pays, Programme Régional d’Investissements Agricoles au niveau communautaire (PRIA).

Selon la déclaration Ouest-africaine sur l’AIC engagement collectif à intégrer l’AIC dans les PNIA, il s’agit de s’orienter et de renforcer la cohérence et la convergence entre les initiatives techniques, scientifiques, institutionnelles, politiques et financières permettant de développer durablement l’AIC en Afrique de l’Ouest.

A retenir que pour une meilleure intégration de l’AIC dans le PNISA l’appui technique de la Cédéao et des partenaires techniques et financiers est nécessaire pour le renforcement des capacités des acteurs en matière de changement climatique ; la mise en place de mécanismes et d’outils d’évaluation des politiques et mesures en matière d’AIC ;la participation à l’opérationnalisation du Fonds climat.

Force est de reconnaître que ce programme de développement décennal pour la modernisation de l’agriculture donne indubitablement la modernisation durable pour l’agriculture. Surtout que notre pays est confronté à un problème de pluviométrie.

Dans ses propos, le ministre du Développement rural, Dr. Bocary Tréta a félicité les experts qui ont bien élaboré ce programme. Pour lui, cela contribuera à l’amélioration de vie des agriculteurs maliens.

 

Seydou Karamoko KONE

Source: Le Flambeau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *