ADRS: un rendement en hausse de 14,63%

L’Agence de développement rural de la vallée du fleuve Sénégal (ADRS) a tenu, hier, la 6e session de son conseil d’administration à Kita. La cérémonie était présidée par le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Abdoulaye Hamadoun. Il en est ressorti que les productions et les rendements ont enregistré une hausse de 14,63% par rapport à la campagne précédente.

Agence développement rural vallée fleuve Sénégal ADRS conference

Le conseil d’administration s’est déroulé en présence du directeur par intérim de l’Agence, Sadio CISSE, et des administrateurs.
Au cours de cette 6e session du conseil d’administration de l’ADRS, les administrateurs ont examiné le rapport d’activité 2016 et l’état d’exécution du budget 2016. Aussi, ils se sont penchés sur le programme d’activités 2017 et le budget y afférent.
Cette session a été l’occasion pour les cadres du département de l’Agriculture, les administrateurs, les producteurs et les autres acteurs d’engager la réflexion pour donner une nouvelle impulsion aux activités des campagnes à venir et contribuer à l’amélioration de la production et de la productivité agricole dans les bassins de production encadrés par l’ADRS.
Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Abdoulaye Hamadoun, a rappelé qu’il est confié à l’ADRS les missions de promouvoir la réalisation des aménagements hydro-agricoles et la mise en valeur des terres dans les cercles de Kita, Bafoulabé, Kayes, Kéniéba et Yélimané, grands bassins de production de céréales. Aussi, a-t-il dit, l’Agence travaille à la construction d’ouvrages hydro-agricoles et leur mise en valeur agricole effective qui se traduisent par l’amélioration de la production et de la productivité agricole dans les zones concernées. Ce qui participe à l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, soit une contribution appréciable à la réduction de la pauvreté des populations du pays.
Le secrétaire général du département a égrené quelques réalisations faites par l’ADRS au cours de l’année écoulée. L’on retient, entre autres, la construction de deux centres agro-business dans les cercles de Kita et de Bafoulabé ; la réalisation de 19 forages équipés de pompes manuelles ; la mise à la disposition des producteurs de 273,1 tonnes d’engrais subventionnés, de 15,432 tonnes de semences certifiées et d’équipements agricoles (motopompes, moulins, séchoirs, repiqueuses et de petits matériels de maraichage) ; la production céréalière de la zone estimée à 8 214,87 tonnes dont 4581,6 tonnes de riz, 2 628,36 tonnes de maïs, 820 tonnes de sorgho, 154 tonnes de mil et 30 tonnes de fonio.
Selon Abdoulaye Hamadoun, à la faveur de l’exploitation des aménagements hydro-agricoles en saison et en contre-saison et la fourniture de l’appui-conseil aux exploitants agricoles, les productions et les rendements ont enregistré une hausse de 14,63% par rapport à la campagne précédente.
Au regard de ces résultats importants obtenus, notamment dans le domaine de la riziculture irriguée, le secrétaire général a félicité tous les partenaires tout en les invitant à redoubler d’efforts en vue d’ancrer l’agriculture irriguée dans les pratiques de la zone d’intervention de l’ADRS.
Il a par ailleurs souligné que le programme de l’ADRS est en harmonie avec la Politique de développement agricole de notre pays et que le volet mise en valeur agricole est une partie intégrante du Projet de plan de campagne 2017-2018 en préparation au niveau du département.

Les missions de l’ADRS
Créée en 2010, l’Agence de développement rural de la vallée du fleuve Sénégal est un établissement public à caractère administratif, doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Il est assigné à l’Agence la fonction de maîtrise d’ouvrage délégué de l’Etat pour les investissements publics en matière d’aménagement, d’infrastructures hydro-agricoles et socioéconomiques ; la fonction de conseil, d’appui et d’opérateur auprès des différentes catégories socioprofessionnelles et institutions chargées du développement local concernées directement ou indirectement par l’Agriculture.
L’Agence a pour mission de contribuer au développement intégré des productions animales, végétales et halieutiques ; de contribuer à la sauvegarde de l’environnement et l’amélioration des conditions socioéconomiques de la population, d’appuyer les collectivités territoriales dans la mise en œuvre de leurs programmes de développement agricole ; de contribuer à l’organisation et au fonctionnement efficient des dispositifs d’approvisionnement en intrant des exploitants agricoles et de leur organisation ; de coordonner et d’harmoniser les interventions des ONG et les autres acteurs non étatiques avec les politiques et stratégies régionales en matière de développement rural.
Aussi l’ADRS entreprend des actions de formation, de conseil rural, de vulgarisation agricole en vue d’une professionnalisation des exploitants agricoles et de leur organisation ; contribue à la collecte, au traitement et à la diffusion de l’information et des données statistiques agricoles ; assure au besoin la maîtrise d’ouvrage délégué des projets de développement de sa zone d’intervention ; contribue à l’émergence et à la promotion d’un secteur privé rural professionnel et contribue à la mobilisation des ressources financières pour la mise en œuvre des projets de développement.

PAR MODIBO KONE
ENVOYE SPECIAL A KITA

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *