42eme session du conseil d’administration de LA BMS-SA : Un total bilan de 269 milliards de FCFA et des perspectives ambitieuses

La Banque Malienne de Solidarité (BMS Sa) a tenu le Samedi 07 Mars 2015 à l’Hôtel Radisson Blu, la 42ème session de son Conseil d’administration, essentiellement consacrée à l’examen et l’adoption des états financiers définitifs de la Banque arrêtés au 31 Décembre 2014. La cérémonie était présidée par le Pdg Babaly Ba, entouré de plusieurs administrateurs.

Dans son propos, le PDG de la BMS-sa, Babaly Ba, dira que malgré un contexte socio-économique difficile, les principaux indicateurs de la Banque ont continué à évoluer favorablement.

En effet, le bilan de la Banque, s’est établi à 269 milliards de FCFA au 31 Décembre 2014 contre 216 milliards de FCFA au 31 Décembre 2013, soit une augmentation de 24%. Quant aux ressources, elles sont passées de 192milliards  de FCFA  au 31 Décembre 2013 à 240 milliards au 31 Décembre 2014 soit une augmentation de 25%. Les dépôts clientèle se sont chiffrés à 180 milliards FCFA en fin 2014 contre 148 milliards en fin 2013, soit une hausse de 21%.

Les emplois se sont établis à 200 milliards de FCFA en 2014 contre 161 milliards en 2013, soit une augmentation de 24%. Quant aux crédits directs à la clientèle, ils se sont élevés à 140 milliards FCFA  en fin 2014 contre 113 milliards FCFA en fin 2013, soit une hausse de 24%.

Egalement, le produit net bancaire a connu une hausse de plus de 3milliards de FCFA soit 30% en passant de 11,1 milliards de FCFA à 14,4 milliards de FCFA.

Le résultat, malgré le contexte socio-économique difficile, s’est établi à 2, 169 milliards de FCFA en 2014 contre 1, 544 milliards de FCFA en 2013, soit une augmentation de 40%.

En termes de perspectives, aux dires du PDG, 10, la BMS-sa  envisage :  l’ouverture d’une succursale à Abidjan suite à l’obtention de l’agrément ; la poursuite de la création de nouvelles agences et bureaux ; la signature de conventions d’accord-cadre de refinancement  entre la BMS et Afreximbank, ce qui permettra de renforcer les ressources stables de la Banque pour un montant d’environ 10 milliards de FCFA ; la poursuite des négociations avec Oikocredit pour la mobilisation de lignes de refinancement ; la restructuration de l’actionnariat et l’augmentation du capital social de la Banque ; le déménagement dans le nouveau siège de la Banque pour assurer de meilleures conditions de travail au personnel et à la clientèle .

T.C.

 

Source:  La Sentinelle

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.