Recherche d’or et des substances minérales : Le Premier ministre annule le permis attribué à la société LB-Mining Sarl sur le site de Manankoto

Le Premier ministre Moctar Ouane a pris, le 21 mai dernier, l’arrêté n°2021-2425/ PRIM-CAB portant annulation de l’Arrêté N°2021-1078/ MMEE-SG du 24 mars 2021, à travers lequel le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau avait attribué le permis de recherche d’or et de substances minérales du groupe 2 à la Société Little Big Mining  » LB-Mining Sarl « , à Manankoto, dans le cercle de Kéniéba, région de Kayes.

Depuis plusieurs semaines, une véritable polémique s’est installée au sein du secteur minier malien, entre l’Etat et les sociétés B2Gold et LB-Mining Sarl autour de l’attribution du permis de recherche d’or et de substances minérales.

En effet, le 24 mars dernier, le ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau sortant, Lamine Seydou Traoré avait attribué ledit permis de recherche d’or de Manankoto à la Société Little Big Mining, conformément aux dispositions pertinentes relatives aux procédures d’attribution des titres miniers de l’Ordonnance n°2019-022/P-RM du 27 septembre 2019 portant Code minier en République du Mali.

Cependant, la société B2Gold, qui a déjà évolué dans la zone, affirme disposer d’un permis sur le même site et qui, conformément au Code minier de 2012, devrait faire l’objet d’une prolongation d’une année supplémentaire. Néanmoins, sur l’assurance du département, la société a introduit son dossier pour renouvellement de ce permis, avant de se voir notifier son attribution à un concurrent.

C’est ainsi que B2Gold a introduit, auprès de la Cour Suprême, une requête en référé administratif de suspension de l’arrêté du ministre et une autre requête sur le fond du dossier.

La société projetait même d’aller plus loin, en portant l’affaire devant la Cour internationale d’arbitrage de Paris.

Pour mettre un terme à cette polémique, dans un secteur aussi vital pour notre pays, le Premier ministre Moctar Ouane a décidé d’annuler le décret d’attribution dudit permis de recherche d’or et de substances minérales du groupe B2Gold à  » LB-Mining Sarl « . L’arrêté N°2021-2428/PRIM-CAB du 21 mai 2021, pris dans ce sens, a été rendu public, le week-end dernier. «  Les dispositions de l’arrêté n°2021-1078.MMEE-SG du 24 mars 2021 portant attribution d’un permis de recherche d’or et de substances minérales du groupe 2 à la société Little Big Mining  » LB Mining SARL  » à Manankoro (cercle de Kéniéba) sont rapportées « , peut-on lire dans le décret  du Premier ministre, qui fait allusion  » aux recours juridictionnels exercés  » contre l’arrêté du ministre des Mines et à « l’urgence  » d’agir dans cette situation.

Le même jour de sa signature, le décret du Premier ministre a été notifié au Secrétaire général du ministère concerné par le Secrétaire général du gouvernement.

En tout état de cause, si l’arrêt du Premier ministre n’a pas précisé l’attribution dudit permis à la société B2Gold, il est cependant un désaveu  pour le ministre sortant des Mines, Lamine Seydou Traoré qui, en moins de huit mois passés à la tête de ce département, a fait beaucoup parler, que ce soit dans ce dossier ou celui de la gestion de la période de pointe d’EDM-SA et de l’ANADEB.

YC

Source : l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.