La quadrature du cercle alimentaire

A la suite d’une manifestation contre la vie chère, ce mardi 22 juin 2021, la Direction régionale du commerce, de la consommation et de la concurrence du District de Bamako (DNCCC) a initié une rencontre avec les différents acteurs pour tenter de rassurer l’opinion. Mais visiblement, les arguments avancés par les responsables de la DNCCC pour justifier la situation ne semblent pas convaincre. Sur la toile, les internautes ne sont pas passés par 4 chemins pour dénoncer l’impuissance des autorités face au lobby des opérateurs économiques qui se livrent à des spéculations. Pour eux, l’heure n’est pas aux explications, mais à des mesures urgentes pour soulager les consommateurs. C’est le sujet de votre Facebookan du jour…

Lacine Sidibe Zambala : écouter avec attention, mais pas avec rancœur. Ce sont des détails pertinents qui nous permettent de situer les problèmes. Les problèmes étant connus, il nous faut maintenant aller vers la solution et de voir ce que l’État peut faire et ne peut pas faire.

Djibril Konaré : le gouvernement doit importer les bovins du Maroc ou de. Ces paroles ne me convainquent pas une seconde. Ventre creux n’a point d’oreilles. Ça, on s’en fout, le Gouvernement doit régler le problème par la viande importée.

Djibril Konaré : zéro de A à Z. On demande au gouvernement de subventionner la viande, s’il n’y a pas d’autres initiatives. Vraiment trop c’est trop. La subvention. Vraiment le pauvre a faim.

Issa Diallo : mon cher, donnez la liberté aux Marocains de nous envoyer de la viande congelée.

Nouhoun Makadji : le problème ne se situe pas seulement au niveau de la viande, il y’en a bien d’autres. Mais quand ça augmente, ça ne descend plus.

Aboubacar Garango : nos responsables n’ont pas honte de mentir à leur peuple. Arrêtez de dire n’importe quoi.

Djibril Konaré : foutez-nous le camp ! Usuriers de la pire espèce, si vous ne baissez pas le prix, vous allez cesser de faire le commerce de viande. Vous profitez de la guerre pour escroquer le peuple, vous êtes pire que les terroristes, mais un jour la révolte populaire vous accusera et plus de commerce de viande. Dent pour dent, œil pour œil comme disait le prophète Moïse.

Oumar Tapo : même à Mopti, le Kg de viande coûte 2500 F. Donc, il ne faut pas qu’ils nous disent que les animaux sont transportés par camion.

Lassana Deye Doucouré : Eh Massa ! Donc il est venu nous dire qu’il n’a pas de solution ? Tout ça pour ça.

Nouhoun Makadji : chaque fois les mêmes discours. On en a suffisamment entendu. Place aux actes. L’hiver ne se prépare pas à la saison d’hivernage.

Diamou Diamoutene : monsieur Doumbia, tes explications ne sont pas rassurantes. Cela n’est pas une raison pour que les prix prennent ascenseur.

Boubacar Fofana : dans ce pays, la notion d’anticipation fait défaut et on doit cesser de toujours faire le sapeur-pompier.

Cheick A K Tapo : aucune cohérence dans ses propos.

Lamine Barry : en prenant un prêt à la banque, tout deviendra cher.

Cheick A K Tapo : on ne comprend rien dans ce qu’il dit.

Cheick A K Tapo : du coq à l’âne ça !

Cheick A K Tapo : ses phrases ne sont même pas complètes.

Kalo Nouhoum : ça ne veut rien dire, la viande reste moins chère en Côte d’Ivoire desservie par le Mali et d’autres.

Abba Sidibe : vous n’êtes pas là pour trouver des excuses, mais des solutions.

Abba Sidibe : pourquoi la viande est plus chère au Mali qu’ailleurs ?

Gaoussou Assim Coulibaly : c’est incroyable. Ce n’est pas à la population de solutionner ces problèmes. A quoi sert l’Etat alors ? Très grave ce Gouvernement.

Abba Sidibe : Pourquoi l’œuf est cher ?

Togola Awa Coulibaly : il faut savoir que ce n’est pas la viande seulement, l’huile, les condiments, les céréales, l’alimentation tout est cher.

Abdou Wahabe Ouattara : pourquoi en Côte d’Ivoire c’est moins cher et au Mali c’est cher, alors que les animaux quittent le Mali pour la Côte d’Ivoire ? C’est ça la question.

 

 Source: Info-Matin 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.