Présidentielle de juillet : Soumana Sako en lice

L’ex-PM Soumana Sako, en course pour la présidentielle du 28 juillet prochain, a déposé le vendredi, délai de rigueur, sa candidature près de la Cour constitutionnelle. Il a dit être confiant à ses chances de remporter cette élection présidentielle pour donner au Mali un nouveau souffle.

 

soumana sacko-campagnE ELECTION 2013 FASSO HERE

Dr. Soumana Sacko

 

La candidature de Dr. Sako parrainée par les députés de  l’Adéma/PASJ, de l’URD et du PDES, ont reçu des hommages mérités du candidat du Cnas-FH, Soumana Sako.

 

 

 

 

 

L’ex-PM, Soumana Sako, candidat du Cnas-FH, a déposé officiellement le vendredi dernier son dossier de candidature à l’élection présidentielle de juillet prochain près de la Cour constitutionnelle pour briquer la magistrature suprême de notre pays. Cette cérémonie a marqué la présence de plusieurs membres du bureau national du Cnas-FH et Sympathisants.

 

 

 

 

 

Soumana Sako majestueusement accompagnée par son épouse a fait son entrée dans l’enceinte du parquet vers 16 h 30 pour être reçu par le secrétaire général de la Cour constitutionnelle,  Babaly Bah. Après des heures d’attente pour la vérification des dossiers, l’ex-PM est ressorti souriant, très heureux d’avoir déposé sa candidature contrairement à des candidats ou candidates.

 

 

 

 

 

Dans un point de presse sur place, Dr. Soumana Sako a révélé qu’il place cette candidature sous le signe du changement dans la perspective de bâtir un Mali nouveau, « le bon, le vrai ». Il a aussi rappelé quelques traces de son programme de gouvernance qui sera axé sur la justice, l’égalité, le dialogue et réconciliation, la lutte contre la corruption et la pauvreté, l’émancipation des femmes et l’emploi des jeunes, l’éducation, la santé, etc.

 

 

 

 

 

Le candidat du Cnas-FH, Dr. Sako a salué les directions politiques de l’Adéma/PASJ, de l’URD et du PDES ainsi que de leurs 13 députés, notamment Mme Haïdara Aïchata Cissé,  qui ont parrainé sa candidature et sans contrepartie, a expliqué Dr. Sako. Et de préciser que sa formation politique n’est engagée dans aucune plateforme politique ou alliance électorale en dehors de l’ADPS élargie avant d’inviter le peuple malien à se mobiliser massivement et à voter clairement pour le changement.

 

Ousmane Daou

 

 

 

 

 

Caution du candidat du Cnas-fh, dr. Soumana Sako :

 

La section V apporte 1 million de  F CFA

 

Les femmes de la section V du Cnas-FH avec à sa tête Mme Coulibaly Djénéba Timbely, pour manifester leur adhésion à la candidature de Dr. Soumana Sako ont contribué à hauteur d’un million de F CFA dans le payement de sa caution au Trésor. La remise symbolique de ce geste s’est effectuée le samedi 29 juin 2013 dernier à l’hôtel Olympe, en présence des centaines de militants et sympathisants du parti.

 

 

 

 

 

Le secrétaire général du mouvement des femmes de la section V, Mme Coulibaly Djénéba Timbely, a salué le sens du patriotisme de son candidat pour avoir plusieurs fois sorti notre pays des ténèbres. Elle a poursuivi pour attribuer l’émancipation de la femme malienne à Dr. Sako sous la transition en 1991 qui a eu à nommer pour la première fois des femmes à des postes clés dans notre pays, en l’occurrence Mme Sy Kadiatou Sow, première femme gouverneur du district de Bamako, et l’ex-PM Cissé Kaïdama Sidibé, première femme également à occuper le poste de ministre de l’Agriculture.

 

Des dames qui ont joué pleinement leur rôle dans la construction nationale, a expliqué Mme Coulibaly. Elle a ajouté que récemment à la tête de l’institution financière, l’ACBF, Dr. Sako avait mis à la disposition des femmes maliennes une enveloppe de 500 millions de F CFA.

 

 

 

 

 

Ce geste symbolique des femmes de la section V a été salué et encouragé par le candidat, Dr. Soumana Sako qui a promis aux femmes d’appliquer un véritable politique genre pour leur émancipation.

 

 

 

 

 

Dr. Sako a assuré au cours de cette cérémonie qu’il s’attaquera une fois élu aux difficultés des femmes qui se confondent avec les préoccupations de l’ensemble des Maliens. Il s’agit des difficultés liées à l’éducation, l’emploi, la santé, l’accès à l’eau potable, etc. Il a décliné également son projet de lutte contre la corruption, la mauvaise gouvernance, l’injustice, etc.

 

Il  était aussi au menu de cette rencontre le retrait des cartes Nina qui se poursuivra dans les différentes communes du pays.

 

Ousmane Daou

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *