Forum régional sur l’espace civique des journalistes : Protéger la liberté d’expression en période de conflit

Pour la protection de la liberté d’expression et de l’espace civique des journalistes ainsi que des défenseurs des Droits Humains, des Associations ont vu le jour. Il s’agit de l’Union des Journalistes d’Afrique de l’Ouest (UJAO), d’IDEM et d’Article 19. Un Forum sur le sujet, avec en toile de fond, le rôle des jeunes et des femmes en période de crise, a eu lieu le mercredi 20 novembre dernier à la Maison de la Presse à Bamako.

 forum régional civique union journaliste afrique ouest ujao protéger liberté expression

La séance a été présidée par M. Madiambal Diagne, journaliste sénégalais, membre du Forum des Editeurs Africains. A ses côtés, il y avait Mme Oumou Touré, vice-présidente du Conseil National de la Réconciliation et Présidente de la Coordination des Associations et ONG féminines du Mali (CAFO), Mme Ramata Diaouré, journaliste malienne au bihebdomadaire 22 septembre et de Mme Fatou Jagne Senghor, Directrice de la branche ouest africaine d’Article 19.

Le mouvement « y’en a marre » du Sénégal  ainsi que le Conseil National des jeunes du Mali étaient aussi présents.

 

 

M. Diagne, après avoir remercié au nom de toutes les délégations étrangères présentes, a expliqué le choix porté sur notre pays pour abriter le Forum.

 

 

Le Mali, par rapport à la crise multidimensionnelle qu’il a traversée et aussi par rapport aux multiples oppressions subies par les journalistes, « était là où ce Forum devait se tenir ». Toujours selon M. Diagne, le choix de notre pays se justifie aussi par le combat que mènent les Femmes et les Jeunes chaque fois que le besoin se fait sentir.

 

 

En effet, il a tenu à  rappeler que les femmes maliennes ainsi que les jeunes, à travers notamment les mouvements estudiantins ont été les principaux protagonistes de la révolution de mars 1991 qui a, par la suite, fait place à la démocratie. Ce seul exemple, selon lui, justifie amplement la place qui revient de droit aux jeunes et aux femmes dans la vie publique d’une Nation.

 

 

Mme Oumou Touré a, quant à elle, insisté sur la nécessité pour les Africains de régler eux-mêmes leurs problèmes sans avoir recours à des compétences étrangères. Selon elle, ce Forum est un « bel exemple de solidarité régional » mais aussi de « savoir-faire à l’Africaine. »

 

 

La journaliste malienne, Ramata Diaouré a dénoncé pour sa part « les intimidations, séquestrations et autres arrestations arbitraires » dont sont victimes les journalistes dans notre pays avant d’ajouter que dans un métier si difficile comme le journalisme, les femmes sont des cibles de choix.

 

 

Ahmed M. Thiam

SOURCE: Le 26 Mars
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *