Election présidentielle du 28 juillet : Me Tidiani Guindo dépose sa candidature

La liste des candidats à la présidentielle du 28 juillet 2013 ne cesse de s’allonger. Me Tidiani Guido a officiellement, le 20 juin 2013 à la Maison de la presse, annoncé sa candidature.

Au cours de la conférence de presse qu’il a animée jeudi dernier, Me Tidiani Guindo a pris la résolution de se présenter à la prochaine présidentielle. A l’en croire, sa décision fait suite au constat que les populations maliennes ont assez souffert du système de corruption et de clientélisme qui s’est installé dans notre pays depuis plusieurs années. L’école, dit-il, est paralysée, la justice est aux ordres  et au service du plus offrant, le puissant écrase quotidiennement le faible, l’Etat n’a plus d’autorité, l’éducation familiale a disparu, la misère est partout, nos campagnes se meurent, nos paysans sont spoliés des terres les plus fertiles, la jeunesse n’a pas de perspectives d’avenir et n’a d’autre choix que de partir à l’aventure en risquant sa vie.

Et d’ajouter que la grande crise sécuritaire au Nord du Mali a fait disparaître le tourisme qui constitue la principale source de revenu des populations.

Selon lui, l’agression de notre pays par des narco-jihadistes  ayant provoqué le déplacement de plus de 400.000 de nos concitoyens, a mis à nu la faillite de l’Etat. 

Pour toutes ces raisons, précise Me Tidiani Guindo, il est temps que les patriotes et les amis du Mali se donnent la main pour redresser la situation, susciter de nouveau l’espoir chez nos populations et particulièrement chez les jeunes. «La nouvelle génération que je représente souhaite incarner cet espoir de changement de comportement et de méthode de gestion des affaires publiques dont le Mali a impérativement besoin. Dans cette optique, l’élection présidentielle de 2013 offre l’opportunité au peuple malien de choisir un nouveau départ, après 22 ans de gestion du pays par les mêmes acteurs politiques.

Candidat à cette présidentielle, Me Tidiani Guindo pense qu’il est l’homme qu’il faut à Koulouba pour inverser la tendance. Pour ce faire, il propose aux Maliennes et aux Maliens un projet de société qui se veut alléchant. S’il est élu président au terme de la joute à venir, il entend remettre l’éducation et la jeunesse au cœur de l’action ; lutter contre l’insécurité, industrialiser le Mali à travers la création d’usines, notamment une usine de raffinage de l’or. Il engagera une nouvelle politique énergétique ; modernisera le secteur agricole et engager de grands chantiers de construction d’infrastructures sanitaires. Il doublera le budget alloué à nos forces armées et de sécurité sur 5 ans. Il instaurera une éducation citoyenne pour sensibiliser les populations ; créera un aéroport international à Tombouctou ; soutiendra l’artisanat et le tourisme national ; créera une bourse de l’artisanat ; facilitera le financement bancaire…

E. BRUNO

Source: Notre Printemps

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *