Dr Hamidou Tembiné: Un scientifique malien récompensé par l’US Air Force pour ses recherches

Du pays dogon aux gratte-ciels de Manhattan, c’est le parcours exceptionnel du Dr Hamidou Tembiné, directeur du laboratoire d’apprentissage et de théorie de jeux à l’Université de New York. A l’occasion du Next Einstein Forum tenu à Kigali, au Rwanda, du 26 au 28 mars 2018, il a reçu, des mains du président Paul Kagamé, le prix de lauréat 2017- 2019 du Next Einstein Forum.

«Nous sommes en train de préparer le retour en Afrique». De l’Afrique et de son Mali natal, le jeune scientifique en rêve tout le temps. L’opportunité, indique-t-il, à notre confrère Afriscitech.com, ne s’était pas encore présentée. «Il y a tout un processus de préparation et nous sommes en train de mettre en place les collaborations pour préparer le retour complet, progressif sur le long terme», poursuit le jeune mathématicien qui fait la fierté de la recherche scientifique sur le continent. Au Mali, Dr Hamidou Tembiné pose déjà les jalons de son retour. En plus des actions de développement menées dans une cinquantaine de villages, il est en train de monter une équipe de collaboration inter-domaine au niveau de la formation et de la recherche de pointe entre plusieurs entreprises et universités au Mali. C’est dans ce cadre qu’il était à Bamako, en début de ce mois d’avril.

De la musique… aux mathématiques

Hamidou est né à Orsongo, à 40 kilomètres de Bandiagara, dans le pays dogon. À l’école primaire, c’était la musique qui le passionnait. Humble, ouvert et très reconnaissant, selon un proche, le jeune dogon prendra goût à la science et à l’ingénierie quand son tuteur lui offre un livre de musique qui expliquait la forme, le rythme, l’harmonie des notes avec des mathématiques élémentaires. Grâce à des bourses d’étude notamment le programme d’excellence du gouvernement français, il continue ses études en France et obtient, en 2006, une maîtrise puis un diplôme d’études approfondies en mathématiques appliquées et en économie à l’Ecole Polytechnique, Palaiseau en France.

Sa thèse sur les problèmes d’apprentissage et d’optimisation sous incertitude l’a poussé à passer de l’optimisation stochastique à des problèmes de décision stratégique multi-agents. Après son doctorat en informatique, obtenu en 2009, à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA) et à l’Université d’Avignon, Dr Hamidou Tembiné accepte le poste de professeur assistant à Centrale Supelec, à l’Institut de recherche et d’enseignement supérieur en ingénierie et en sciences, où il enseigne jusqu’en 2013. Il obtient ensuite une offre pour un poste de professeur assistant à l’Ecole Polytechnique de New York puis à l’Université de New York, où il dirige, depuis 2014, le laboratoire d’apprentissage et de théorie des jeux.

«Travailler avec l’autre sans le détruire»

Mathématicien, informaticien, économiste. Avec Dr Hamidou Tembiné, on a l’embarras du choix. Tant le scientifique navigue entre tous ces domaines et son domaine spécifique de recherche est : Prise de décision stratégique et Théorie des jeux. Ses travaux sont en rapport avec plusieurs secteurs d’activité. Par exemple, ils pourront aider à réduire les problèmes de congestion dans les transports, ou encore à optimiser les infrastructures de  télécom. En économie, le chercheur développe aussi la notion de ‘co-opétition’. Il s’agit, indique-t-il, de compétition coopérative, c’est-à-dire « Travailler avec l’autre sans le détruire’’, et s’apprendre mutuellement. Ainsi, depuis son laboratoire à l’Université de New York, le chercheur applique cette théorie de co-apprentissage sur les nouvelles technologies de réseaux 5G.

Avec au moins 150 publications scientifiques évaluées par ses pairs, y compris des livres, des magazines, des revues, des lettres et des conférences qui ont été citées plus de deux mille fois selon Google Scholar, le jeune chercheur malien a été primé plusieurs fois pour ses travaux. Il a récemment été récompensé par le Bureau de la recherche scientifique de l’US Air Force pour ses recherches sur les fondements de la théorie des jeux de type champ. L’US Air Force, indique-t-il, finance ses recherches sur le sujet. Connu et reconnu en seulement cinq ans de recherche aux USA, le jeune malien collabore avec plusieurs revues scientifiques. Ainsi, il est éditeur associé du journal IEEE Access, du journal The Open Access Game Theory Journal et du journal AIMS Electronics and Electrical Engineering. Il est également membre senior de la société savante IEEE.

Mamadou Togola www.jstm.org

Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *