Attaque de Radisson : Des soupçons sur un pays…

L’attaque contre l’hôtel Radisson a-t-elle été planifiée et exécutée dans le but d’isoler le Mali et de faire fuir des investisseurs étrangers ? Certains observateurs et même spécialistes de sécurité répondent par l’affirmative.

armee malienne force speciale garde securite militaire rescape blesse otages hotel radisson bluPour eux, l’attaque pourrait être l’œuvre d’un pays qui aurait des visées sur le Mali et qui entend faire de notre pays sa chasse gardée. C’est pourquoi, ce pays veut instaurer un « climat permanent d’insécurité au Mali » afin d’éloigner d’autres pays et leurs ressortissants. Seulement voilà, au cours de cette attaque, des ressortissants étrangers ont péri. Quelle sera l’attitude de leurs pays ? S’impliqueront-ils pour que toute la lumière soit faite autour de l’attaque de Radisson ? Les résultats des enquêtes seront-ils portés à la connaissance de l’opinion ? En attendant, des doigts accusateurs sont pointés.

 

Attaque de Radisson

Beaucoup de questions, peu de réponses

Une semaine après l’attaque de l’hôtel Radisson, les enquêtes se poursuivent. Ces enquêtes mobilisent une forte équipe d’enquêteurs maliens et étrangers. Ils ont installé leur base dans un hôtel de la place. Mais, de nombreuses questions demeurent autour de l’attentat. Il s’agit notamment de l’identité des deux présumés auteurs qui ont été abattus lors de l’assaut des forces de sécurité. Aussi y avait-il des complices ? Comment et quand ont-ils pu sortir de l’hôtel ? Est-ce des terroristes ? Des bandits qui étaient là pour d’autres objectifs ? Aucune hypothèse n’est à écarter dans ce genre d’acte qui n’a pas fini de livrer tous ses secrets. Pour l’heure, beaucoup de questions sont posées au sein de l’opinion.

 

Attaque de Radisson :

Un attentat qui intrigue…

A Bamako, après les émotions suscitées par l’attentat à Radisson, l’heure est aux interrogations et autres réputations. Des maliens n’arrivent pas à comprendre certains faits troublants autour de cette affaire.

En effet, des contradictions sont apparues sur le nombre des assaillants. Pendant que certains ex-otages avancent le nombre de 3 à 4 terroristes qui étaient à l’hôtel, le ministre de la sécurité, lui, annonçait 2 terroristes, ceux-là  tués lors de l’assaut. Mais, s’il y avait d’autres assaillants, comment sont-ils sortis de l’hôtel ? Avec qui sont-ils sortis ? A quel moment ? Aussi, d’autres témoignages indiquaient qu’ils parlaient en anglais ? Un détail qui peut avoir toute son importance. Et il ouvre la voie à beaucoup de spéculations à Bamako…

 

Drame du Radisson :

Les condoléances de Soumaïla Cissé au Sénégal

Le président de l’Urd et chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, était hier à l’ambassade du Sénégal à Bamako. Sur place, Cissé a présenté ses condoléances au peuple et aux autorités sénégalaises, suite au décès d’un ressortissant de ce pays voisin, lors de l’attaque de l’hôtel Radisson. Avant l’ambassade du Sénégal, le leader de l’Urd s’était rendu à l’hôtel Radisson, en compagnie d’une délégation de son parti.

 

 

Après l’attentat :

Bamako sous haute surveillance

Après l’attaque de l’hôtel Radisson, d’importantes mesures sécuritaires ont été prises par les autorités afin de sécuriser certains hôtels et autres lieux publics. Aussi, des opérations de patrouilles sont aussi organisées à travers la ville.

Mais, les maliens sont habitués à ce genre de gestion qui, consiste à faire du trompe l’œil lors de chaque évènement (heureux ou malheureux) de la vie de la nation. Ainsi, après l’attaque de la Terrasse, des mesures (sécuritaires) similaires avaient été prises à Bamako. Mais après ces mesures ont été abandonnées laissant la place au grand laxisme qui sévit dans le pays depuis quelque temps.

 

ozone-mali à l’article de la mort

Il y a quelques mois, la société Ozone-Mali était créée à coup de milliards et à grand renfort publicitaire. La société projetait d’assainir Bamako en y mettant de gros moyens matériels et humains.

Mais depuis quelque temps, Ozone-Mali bat véritablement de l’aile. Ces agents (nettoyeurs) ne sont plus visibles à travers la ville, comme au début. Entretemps, une grève du personnel avait créé les premières fissures au sein de l’entreprise. Dès lors, les ordures ont commencé à s’entasser au sein d’Ozone Mali.

 

Insécurité au Mali

Les FARE en réunion extraordinaire

La situation sécuritaire se dégrade de façon inquiétante au Mali. L’attaque de l’hôtel Radisson, le vendredi dernier, est une des nombreuses illustrations de cette situation dangereuse pour le pays.

Ainsi, le parti FARE Anka Wuli a convoqué une réunion extraordinaire, le lundi dernier, afin d’analyser la situation sécuritaire du pays. Les amis de l’inspecteur général de police Modibo Sidibé (président des FARE) entendent apporter leur concours au Mali qui, en ces temps difficiles, a besoin du concours de tous ses fils.

 

 

Tombouctou :

Un employé de la Minusma tué par une mine

Le mardi 24 novembre, un véhicule de la Minusma a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou. Bilan : un mort. La victime est un membre du personnel civil de la mission, selon un communiqué de la Minusma.

Le véhicule, qui faisait partie d’un convoi logistique de la mission, a sauté sur la route Goundam-Tombouctou, précise-t-on.

source : L Aube

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *