4ème session ordinaire du conseil du District : Sous le signe du renforcement des indicateurs de gouvernance

Les Administrateurs du conseil du District de Bamako se sont réunis jeudi dernier dans les locaux de la Maire du District de Bamako pour la tenue de la 4ème session ordinaire de leur conseil d’Administration. L’ouverture des travaux était présidée par le 2ème adjoint au Maire du District, Hady Modi Sall.

 

 Mairie District Bamako budget mali

Les points inscrits à l’ordre du jour étaient la lecture et l’adoption du dernier procès-verbal, l’analyse de la situation financière de la Mairie et de la situation sécuritaire dans la ville de Bamako, les comptes-rendus de missions et les divers.

 

 

Hady M Sall a rappelé que les Administrateurs étaient presque au terme de leur mandat, dont l’exécution a été entachée par la double crise institutionnelle et sécuritaire qui a eu comme effet la réserve des partenaires techniques et financiers, qui n’ont pas été à  la hauteur des ambitions nourries.

 

 

Cette situation a entamé le déjà faible pouvoir d’achat du Bamakois, dont la contribution citoyenne, à travers les taxes, reste essentielle dans le budget municipal. Toujours selon le 2ème adjoint au Maire, cette session, qui se place  sous le signe du renforcement des indicateurs de gouvernance, permettra de partager des informations sur la situation de leurs finances, les derniers développements du mécanisme de veuille sécuritaire de la capitale et la coopération décentralisée, a ajouté Mr Sall.

 

 

Rappelons que la journée qui a suivi l’ouverture de ce Conseil du District, a été marquée par deux exposés, celui du Commandant de Légion de la Gendarmerie nationale du Mali, Bréhima  Sabeli Koné (la Légion de gendarmerie dans le dispositif de sécurisation du District de Bamako) et celui du Directeur de la Régulation de la Circulation et des Transports Urbains (DRCTU), Djibril  Sidibé (Evaluation du nombre d’accident de la circulation dans le District de Bamako et les facteurs liés à ces accidents…).

 

 

La Légion de Bamako comprend un Groupement spécial et deux Groupements de Gendarmerie Mobile (rive droite et rive gauche). Le Groupement territorial agit à travers une compagnie territoriale et une compagnie de transports aériens. Les Groupements Mobiles ont pour missions d’assurer les services d’ordre et les patrouilles de surveillance, de protéger les institutions et points sensibles, de renforcer les unités territoriales et de sécuriser l’exécution des décisions de justice.

La Légion de Gendarmerie intervient dans les postes de sécurité pour assurer la protection des personnes et de leurs biens et empêcher les braquages et autres crimes et délits. Elle intervient aussi dans les postes de contrôle routier (Sénou, Sébéninkoro et Moribabougou). Mais, malgré tous ses efforts déployés, elle est confrontée à un certains nombre de difficultés qui l’empêchent de mener à bien ses missions, le manque de moyens des unités et le déficit de communication entre les populations et les structures impliquées dans la gestion de la sécurité.

 

 

Le DRCTU, dans son exposé, a évalué le nombre d’accident de la circulation dans le District de Bamako et les causes liées à ceux-ci. Ainsi, en 2012, le nombre d’accidents de la circulation est de 2 449, le nombre de décès s’élève à 133, celui des blessés graves à 2 022, les blessés légers sont 1 370 et le nombre total de victimes 3 525. Les causes sont le plus souvent un mauvais comportement des usagers (piétons et conducteurs), la vitesse, l’alcool et de manière générale le non respect du code de la Route. S’y ajoutent les défauts d’entretien  de la voirie ou la défaillance d’un organe du véhicule.

 

 

Adama Bamba

SOURCE: 22 Septembre
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *