Baydi Dramé et ses manœuvres contre le CSDM : La complicité du HCME mise à nu !

Le bureau exécutif du CSDM est revenu à la charge une nouvelle fois pour éventrer les dessous des manœuvres de celui qu’il nomme récidiviste : Baidy Dramé. Après avoir établi, avec vidéos et documents à l’appui, que l’unique Conseil Supérieur de la Diaspora et ses instances sont légalement constituées, l’association œuvrant au nom de la Diaspora est en passe de déjouer totalement le complot tressé contre son président, Mohamed Chérif Haidara.

 

La tragédie est jouée par Baidy Dramé, un radié du CSDM depuis le 22 Septembre 2019 suite à des manquements statutaires et disciplinaires, ajoute l’honorable M’Bouillé Cissé dit Bams. Toujours selon le représentant du CSDM au sein du Conseil National de Transition, l’exclusion de cet agitateur ambulant s’est opérée par le CSDM France avant que l’actuel bureau, dirigée par Mariétou Diallo, ne réactualise le récépissé à la préfecture de Paris.

Le Président du CSDM et son réseau de renseignements disent avoir démantelé les sources de financement de la réunion amicale que Baydi Dramé à organisée pour tenter de destituer le Madiba malien. « Nous avons découvert que c’est Habib Sylla qui a envoyé des billets pour la délégation venue avec Baidy. C’est aussi lui qui a financé leur rencontre à Bamako » a révélé Mohamed Chérif Haidara.

La plupart des gens que le récidiviste Baidy a montrés ne sont plus établis à l’étranger, explique les responsables du CSDM. « Aucun d’entre eux ne peut vous montrer une adresse dans leur pays de résidence » rassure Monsieur Mohamed Chérif Haidara. Face à une crainte du HCME, à la création prochaine de la CAMEX à travers une loi que le Ministre de tutelle veut prendre et que le CSDM dit soutenir. Habib Sylla et ses hommes pensent qu’il faut créer un désordre au sein du CSDM pour ce projet devant définir le statut de malien de l’extérieur ne soit pas effectif.

Le président Haidara a précisé que les maliens qui ne sont pas au HCME et au CSDM sont les nombreux. Le président du CSDM qui doit lui-même convoquer l’assemblée générale apprend qu’il a été remplacé par quelqu’un qui ne se trouve que dans des réseaux. En tout cas le CSDM compte finir avec ce dossier d’usurpateurs et de leurs complices au niveau de la justice car tous les documents authentiques et officiels ont été brandis pour mettre à terre les manipulations d’un clan de dealers politiques.

Source : Le Figaro du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.