« L’oréade noire suivi de “la prof et l’artiste” : Recueil de deux nouvelles de Magma Gabriel Konaté sur le marché

Comme annoncé sur sa page Facebook et pour la deuxième fois, M. Magma Gabriel Konaté a choisi l’université Catholique de l’Afrique de l’Ouest pour le lancement de son livre intitulé « l’oréade noire suivi de ‘’la prof et l’artiste’’ ». C’était le samedi 17 avril 2021 dans la grande salle de ladite Université en présence du doyen de la filière Journalisme et Communication, Dr.  Zufo Alexis Dembélé.

Selon M. Magma, l’idée d’écrire un livre lui est venue à travers un constat qu’il a fait depuis tout jeune. Il dit avoir constaté avec son ami Ibrahima Bane que les fils du pays ne sont pas riches de leur propre culture. Ils ont par ailleurs, nommé ces jeunes « les gens de la pauvrétude », c’est-à-dire « quelqu’un qui est pauvre de sa culture mais riche de celle des autres ». D’après lui, il a aussi été influencé par Massa Mankan Diabaté, par Amadou Hampâté Ba.

« L’oréade noire est la construction de l’hymne du wassolo. C’est un esprit protecteur, l’esprit de la colline,  c’est le « dougou dasiri », l’esprit qui veille sur l’Afrique », a-t-il laissé entendre avant de dire que « L’oréade noire » est aussi une analyse politique, économique, culturelle, sociale du Mali de 1960 au 5 février 2020.

« Le style que j’utilise dans mes livres est simple. Je traduis le français terre à terre en bamakan, car je me dis que tu as beau connu le français, tu ne peux pas égaler Victor Hugo, Molière etc… donc moi, j’écris le plus simplement possible. » explique M. Konaté avec un air de fierté.

D’après l’homme de culture Magma Gabriel Konaté, le message qui se cache derrière « l’oréade noire » est simple. Il veut inciter les fils de l’Afrique à ouvrir les yeux,  qu’ils arrêtent de prendre les chefs d’État qui ont la double nationalité et qu’ils prennent enfin les digne fils d’Afrique, non pas pour leurs poches mais pour leurs cultures, leur savoir, leur dignité, leur honneur.

« Dans mon ouvrage, j’explique aussi que quand un peuple ne maitrise pas son éducation, lorsqu’il n’a pas les mécanismes de maitrise de socialisation nécessaire pour transmettre le savoir être à ces enfants, une autre personne le fera et inculquera ses propres valeurs. Quand on regarde bien, nous les anciens, nous avons failli. Nous nous sommes trompés,  car nous n’avons pas transmis à nos enfants ce qu’on nous a transmis comme savoir culturel. Les gens on réduit la culture seulement au folklore « don ni tékèrè », c’est la culture mais ce n’est pas ça seulement. La culture c’est aussi savoir comment se vêtir,  c’est la science, les croyances, les traits de valeurs, les thérapies. Alors, il faudra qu’on partage cela avec la jeunesse pour qu’elle sache que avant le contact avec l’homme blanc,  l’homme noir se soignait » relate M. le conseiller au sein de la CNT avec beaucoup d’intérêt.

Pour finir, Magma invite le peuple Africain à une prise de conscience.

Rappelons que M. Magma Gabriel Konaté est aussi auteur des livres « le procès, les Rampants, un jour sans fin etc…

Pour rappel, Magma Gabriel est né un 27 décembre d’une année ou il faisait bon vivre au Mali. Après avoir enseigné Lettres, histoire, et Géographie dans l’enseignement catholique de Kayes, il est recruté dans la fonction publique en 1981 pour servir au Groupe dramatique du Théâtre national du Mali.

Il est aussi titulaire d’un diplôme d’administrateur/conseiller culturel du Centre régional d’action culturelle (CRAC : DEA) de Lomé (Togo) et d’une maitrise en droit privé de la faculté des sciences juridiques et politique (FSJP) de l’université de Bamako.

Diplômé de l’Institut national des Arts de Bamako, section théâtre,  l’artiste comédien hors pair, publiciste, Magma Gabriel Konaté est un acteur dans plusieurs productions cinématographique, Animateur producteur à  la radio Bamakan, il est journaliste culturel à  Africable télévision… Il est, depuis 2016, Chevalier de l’ordre National du Mali.

Tioumbè Adeline Tolofoudié & Thérèse Kamaté Stagiaires

Source: Journal le Pays- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.