Festival Mamelon de Sikasso (FEMAS): une initiative de développement et d’intégration

Le Mali a chanté et dansé du 18 au 21 mai au rythme de la 2e édition du Festival mamelon de Sikasso organisée par Africa Scène et Association Mali arts et productions. Cet événement culturel, sponsorisé par Orange Mali, ambitionne de se transformer en une semaine culturelle avec la participation des pays voisins.

Le ton de cette rencontre culturelle a été donné par le gouverneur de la région de Sikasso en présence des autorités administratives, politiques, des acteurs du monde de la culture malienne ainsi que des notabilités de la localité.
Pendant quatre jours, la ville de Sikasso a vibré au rythme de nombreuses activités culturelles, sportives et touristiques inscrites au programme de cette 2e édition bien accueillie par les Sikassois.
« Notre région est très connue par son histoire et par sa culture. Le festival est une occasion de les faire connaître davantage surtout qu’elles font la fierté de tout le Mali », a indiqué Issa KONE venu découvrir le FEMAS qui a installé son QG au flanc de la colline dénommée Mamelon, le site historique auquel le nom du festival est dédié.
Le Mamelon de Sikasso est une colline artificielle d’environ 30 m de hauteur située au cœur de Sikasso. Elle a été édifiée dans les années 1880 par le roi du Kénédougou Tiéba Traoré, pour qu’y siègent les rois. Il était le symbole du pouvoir dans le royaume de Kénédougou.
« La région a besoin de telle initiative pour booster son économie locale et d’occuper la jeunesse », a-t-il souligné.
Sur ce site, un podium géant sur lequel de nombreux artistes locaux et nationaux se sont succédé pour magnifier la culture malienne, faire danser et amuser la jeunesse de la région de Sikasso conformément aux objectifs du festival.
Alou SANGARE, artiste, s’est réjoui de l’organisation de ce rendez-vous dans sa région natale qu’il appelle à pérenniser.
« C’est une bonne idée de tenir ce genre de rencontre. Elle me rappelle des périodes de groupes musicaux qui ont rehaussé l’image de Sikasso et du Mali. Pour cela, nous saluons ses organisateurs », a remercié l’artiste.
Le directeur du FEMAS, Abou GUITTEYE, a indiqué ce festival est une rencontre annuelle dont l’un des objectifs est de contribuer à la sauvegarde de l’expression artistique et culturelle de notre patrimoine nationale, de valoriser davantage la riche histoire et culture de la 3e région.
Également promoteur de Africa Scène, pour M. GUITTEYE ce festival est un évènement culturel qui vise le statut d’une grande rencontre annuelle du savoir-faire et du savoir-être du Kénédougou. Ainsi, son rêve, dit-il, est de promouvoir la paix, la cohésion, le développement local, à travers la culture. Pas que ça. Parce qu’il ambitionne de faire du FEMAS au fil des années une semaine commerciale unique du genre qui va allier de façon magistrale l’art urbain, le développement social et l’intégration des peuples.
« En intégrant de plus en plus les régions limitrophes des pays voisins, le FEMAS se renforcera dans les prochaines éditions avec des Peuples invités venant du Mali et d’ailleurs à partager leur histoire en général avec un fort accent culturel », a expliqué le directeur du FEMAS.
Fidèle à son engagement en faveur de la culture malienne, Orange Mali était le sponsor officiel de cette 2e édition. En effet, depuis une décennie, le leader de la téléphonie mobile, à travers sa Responsabilité sociétale, débourse chaque année plusieurs millions pour soutenir la culture malienne via les festivals, entre autres.
« Nous profitons de ces évènements pour mettre en avant la plus part de nos services et produits pour que les gens puissent avoir facilement accès à nos services et produits comme le sim 4G, l’installation de l’application Orange Mali etc… », a expliqué Kady MAKADJI, responsable sponsoring évènementiel à Orange Mali.
Sur place, des agents de la société faisaient aussi la promotion de leur application Mali Sugu qui résume l’essentiel des services d’Orange Mali.
Toutes les nuits pendant les quatre jours du festival, des concerts géants ont été organisés et ont été marqués par les prestations de nombreux artistes comme Djoss Saramani, Tal B, Faiza, Mohamed Diaby, Dabara, Oumou Diarra, Lil Dou, Masseni Sanogo, ainsi que le chanteur ivoirien Shado chris qui ont tenu en haleine le public sikassois sortis massivement.

PAR SIKOU BAH

Source: Journal INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.