Vie de la nation : L’heure est très grave, mais IBK reste serein !

La situation est très critique. Et l’avenir est incertain voire compromettant pour le régime. Pour sauver la République, il urge au président de ne pas écouter les laudateurs. Mais de vite renouer un dialogue franc avec les manifestants. Seule probable alternative pour sortir de l’impasse. Tenter le contraire serait suicidaire. Car, il ne faut pas se leurrer, l’heure est très grave. Pourtant, le président IBK semble serein. Les vraies raisons de cette sérénité.

Le vendredi 05 juin, de nombreux Maliens sont sortis pour se défouler sur le régime. Ils entendent remettre ça le vendredi 19 juin prochain. Avec un objectif, la démission du président et de son régime. En mettant en cause la gouvernance jugée très mauvaise avec des arguments qu’ils jugent très solides.

En effet, depuis très longtemps, le peuple est à bout de souffle. Il a trop encaissé. Finalement, avec les dernières législatives et les moqueries qui les ont suivies, les gens se sont déchainés. Sous la houlette du très respecté imam de Badalabougou, l’ami d’IBK, Mahmoud Dicko, de nombreuses forces politiques et associatives se sont retrouvées. Malgré moult tentatives d’annuler cette manifestation, elle a eu lieu. Et ce fut l’occasion de lancer un ultimatum au régime. Par le nom du Tout Puissant, l’imam a juré. Et ce n’est pas gratuit. Et en toute vérité, IBK en est conscient au même titre que son service de renseignement et de nombreuses autres personnalités proches du président. Alors, il ne sert à rien de vouloir faire amuser la galerie. Il faut agir avec promptitude.

Alors, à IBK de chercher à se sauver et à sauver son régime. Ce qui peut passer par, peut-être, deux à trois faits majeurs. Il s’agit de croire à la force de ceux qui s’agitent. D’accepter de faire des compromis voire des compromissions. Et enfin de discuter directement avec les acteurs. Mais, essayer d’intimider les leaders du M5-RFP facilitera la tâche de Mahmoud Dicko et de ses alliés. Car, IBK doit savoir qu’il est presque seul à faire face à cette situation rocambolesque. Dont il est le principal instigateur. Car, il a trahi tous ceux qui l’ont aidé et en a fait voir les couleurs à tous ceux qui l’aident aujourd’hui. Certains lui sont restés fidèles par dignité sinon ils ont tous subi sa foudre de trahison.

Il est alors très bénéfique aujourd’hui pour lui de se remettre en cause et de tenter de désamorcer la bombe. Sinon, la pluie qui est annoncée si elle tombe, elle risque de lui être fatale et de façon dramatique. La preuve, qu’il se donne le temps d’écouter Dicko et ses alliés puis de lire la déclaration finale du vendredi 05 juin, de suivre les événements qui se suivent, de les analyser et d’en tirer les leçons. Sinon, sa sérénité qui est mal placée n’est que chimère. Car, il s’adosse à certains hauts gradés qu’il croit acquis en sa cause. Moussa Traoré et Amadou Toumani Touré n’étaient-ils pas des Généraux ? Alors qu’il revienne sur terre. L’Armée est au service du peuple. Même si…

A bon entendeur, salut !

B. DABO

Source: Zénith Balé
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *