UN AN APRÈS LES MASSACRES D’OGOSSAGOU

●Une nouvelle attaque fait 70 morts dont 5 femmes enceintes

●Dan Nan Ambassagou dit “n’être ni de près, ni de loin associé”

Une nouvelle attaque meurtrière a eu lieu à Ogossagou, dans le Centre du Mali. Le bilan provisoire, selon les autorités, fait état d’une trentaine de morts alors que d’autres corps seraient retrouvés, le lendemain du massacre. L’attaque s’est produite le vendredi 14 février en fin de journée. En plus des morts, on dénombre plusieurs blessés et des portés disparus. «L’attaque a coûté la vie à de nombreux villageois et a fait plusieurs blessés. Des maisons ont également été brûlées», a indiqué la MINUSMA. «Au moment même où nous recevions des évolutions positives venant du Nord du pays, ce qui se passe au Centre est révoltant. Je le condamne fermement, et il est urgent de briser cette spirale de la violence dans cette région», a condamné Mahamat Saleh Annadif, le chef de la MINUSMA.

Selon un communiqué du gouvernement, la nuit de jeudi à vendredi, des individus armés pénètrent le village d’Ogossagou. Le jour ne s’est pas encore levé lorsque l’attaque commence. Des habitants sont tués, des maisons sont incendiées, du bétail a été aussi volé. Selon le premier bilan provisoire des autorités, vingt et un (21) villageois sont morts, d’autres n’ont pas encore été retrouvés. «Le bilan provisoire fait état de 21 morts et des disparus parmi les populations civiles, des cases et des céréales incendiées, un nombre important de bétail calciné et emporté», indique dans un communiqué le Ministère malien de la Communication, qui précise que l’attaque a été menée par des «hommes armés non encore identifiés».

Ce bilan a été revu à la hausse. On parle d’une attaque qui a fait jusqu’à trente et un (31) morts, selon les autorités alors que de sources locales, on dresse un bilan de soixante-dix (70) morts dont cinq (05) femmes enceintes après les recherches, dans la journée de samedi 15 février 2020. L’attaque contre le village d’Ogossagou, situé dans le cercle de Bankass, dans la région de Mopti, a eu lieu, vers 5 heures du matin vendredi 14 février 2020, a indiqué le communiqué de la Mission des Nations unies au Mali, qui ne donne pas de bilan. «L’attaque a coûté la vie à de nombreux villageois et a fait plusieurs blessés….

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 17 FÉVRIER 2020

KADOASSO I

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *