Transfèrement du capitaine Sanogo Sélingué : L’instruction répond aux avocats de Sanogo

Le transfèrement du capitaine Amadou Sanogo à Sélingué, incarcéré le 2 novembre 2013 dans l’affaire de disparition forcée de militaires,  donne lieu à une passe d’armes entre le Tribunal de la Commune III et les avocats du chef des putschistes en grève de la faim depuis le mercredi soir.

géneral amadou haya sanogo kati arrestation inculpé sequestration assassinat complicite manda depot bamako mali gendarmerie

On assiste désormais à une passe d’armes entre le Tribunal de la Commune III et les avocats du chef des putschistes en grève de la faim depuis le mercredi soir pour protester son transfèrement à Sélingué le week-end dernier. « Pour protester contre son transfèrement, en réalité une déportation à Sélingué, mon client a entamé une grève de la faim mercredi soir », a déclaré l’avocat Me Toureh Harouna.
Une allégation battue en brèche par l’instruction. A nos confrères de l’AFP, un proche collaborateur du juge Yaya Karembé, chargé de l’instruction du dossier de la disparition forcée des militaires, qui est à l’origine de l’incarcération de Sanogo et de plusieurs de ses hommes pour « complicités d’enlèvement, enlèvement et assassinats » riposte en soutenant  qu’il s’agit d’un transfèrement « tout à fait légal ».
Y. C.

SOURCE: L’Indicateur du Renouveau
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *