Sur ses récentes activités au nord : La Minusma a conféré avec la presse

Hier à l’hôtel de l’Amitié, QG de la Minusma, Mme Radhia Achouri de la cellule de communication de la Minusma a échangé avec les hommes de presse sur les activités récentes menées par son organisation dans les régions du Nord du Mali.

 Radhia Achouri cheif public informationD’entrée de jeu, Mme Radhia Achouri a affirmé que cet exercice entre dans le cadre du partage de la saine information entre son institution et son partenaire indispensable qu’est la presse, avant d’égrainer une série d’actions déjà menées, en cours et en vue par la Minusma.

Elle a annoncé que la division politique de la Minusma se prépare à soutenir les campagnes de sensibilisation sur la mise en œuvre de l’accord de paix issu du processus d’Alger qui vient d’être signé en collaboration avec les partis politiques à la fin de ce mois de juin. Elle a également présenté un état des lieux de l’activité opérationnelle de la Minusma dans les régions de Gao, Tombouctou, Kidal et Mopti.

Dans la région de Gao, plus précisément dans la zone de Ménaka, la Minusma organise des patrouilles de jour comme de nuit pour assurer la sécurité dans la ville et ses environs, a-t-elle signifié, avant de certifier l’adhésion et la participation de la population de la localité à cet égard.

A cela s’ajoute l’appui humanitaire. Pour Mme Achouri, les organisations humanitaires appartenant à des ONG internationales ont repris massivement service à Ménaka, en témoigne la présence d’environ 72 person  nes à Ménaka assurant les services sociaux de base à la population notamment dans le domaine de distribution d’eau potable.

Cette présence peut être certifiée aussi par la mission qu’a effectué le chef du bureau des droits de l’Homme de la Minusma le 24 juin à Gao et à Ménaka pour évaluer la situation des droits de l’Homme à Gao plus particulièrement à Ménaka.

Dans la région de Tombouctou, la Minusma vient d’inaugurer des travaux de réhabilitation des lits et dortoirs de l’IFM de Tombouctou dont l’objectif est d’améliorer les conditions d’hébergement des élèves-maîtres, qui est le seul Institut au Mali ayant pour vocation la formation en langue arabe.

En outre, selon la conférencière, la réhabilitation des services sociaux de base dans la région de Kidal était au menu des entretiens que la Minusma a eu avec le personnel administratif en charge de Kidal basé à Gao.

Au-delà de ces actions opérationnelles engagées par la Minusma, la conférencière a annoncé que la division des droits de l’Homme de la Minusma organisera conjointement avec le ministère de la Justice et avec le secrétariat général de la Commission vérité, justice et réconciliation une conférence internationale sur le rôle et la complémentarité des différents mécanismes dans le processus de paix et de la justice transitionnelle au Mali qui se tiendra du 29 juin au 1er juillet au CICB.

Pour Mme Achouri, l’objectif de cette conférence est de faciliter et d’appuyer la mise en œuvre de l’accord issu du processus d’Alger au Mali. Pour terminer, elle a exhorté ses interlocuteurs à véhiculer au mieux les informations auprès de la population malienne afin de donner une meilleure visibilité à leurs actions.

Oumar B. Sidibé

source : L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.