Soldats ivoiriens arrêtés au Mali : Ouattara saisit la Commission de la CEDEAO

Pour une réunion extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement

Le Chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara, a saisi la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), pour une réunion extraordinaire, en vue d’aboutir à la libération des 46 soldats ivoiriens arrêtés au Mali dans les plus brefs délais.

« Le président Alassane Ouattara a instruit la ministre des Affaires étrangères à l’effet de saisir la commission de la CEDEAO, en vue de la tenue dans les meilleurs délais d’une réunion extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement pour examiner la crise entre la Côte d’Ivoire et le Mali en vue d’aboutir à la libération des soldats dans les plus brefs délais », a indiqué un communiqué lu par le secrétaire général de la présidence Fidèle sarassoro, à l’issue d’un conseil national de sécurité.

Dans cette crise entre Abidjan et Bamako, les autorités maliennes ont demandé qu’en contrepartie de la libération des 46 soldats détenus au Mali, la Côte d’Ivoire extrade vers le Mali des personnalités qui selon elles, bénéficient de la protection d’Abidjan pour déstabiliser le Mali.

Pour la Côte d’Ivoire, « cette demande confirme une fois de plus le fait que » ses « soldats ne sont pas en aucun cas des mercenaires mais des otages », a indiqué le communiqué.

Le texte précise par ailleurs que « le conseil national considère ce chantage comme inacceptable et exige la libération sans délais des 46 soldats ».

Les trois femmes parmi les 49 militaires ivoiriens arrêtés le 10 juillet 2022 au Mali ont été officiellement libérées et remises aux autorités ivoiriennes, le 3 septembre courant. 46 soldats ivoiriens demeurent toujours incarcérés au Mali.

AA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.